Remonter

Histoire

Un monde bipolaire au temps de la guerre froide en 3ème

La Guerre froide, qui fait l’objet de ce chapitre, et la décolonisation, celui du chapitre suivant, sont les deux faits majeurs de géopolitique internationale entre les années 1945 et 1990. 

La fin de la Seconde guerre mondiale ouvre de nouvelles perspectives de paix dans le monde avec la création de l’ONU en 1945.

Cependant, cette aspiration à une paix mondiale est, dès 1947, déstabilisée par un conflit d’une forme nouvelle : la guerre froide. Elle s’achève avec la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 et l’éclatement de l’URSS le 8 décembre 1991.

C’est dans ce contexte de tensions très fortes, particulièrement sur le continent européen, que la construction européenne s’amorce et se centre sur le respect des valeurs démocratiques. 

Le professeur dispose de 5 heures pour traiter ce chapitre sur la Guerre froide. Il doit donc opérer des choix entre de nombreux documents pour être efficace et précis. 

Création de l'ONU

La charte de San Francisco signée le 26 juin 1945 définit les principes et le fonctionnement de l’Organisation des Nations Unies. Son but est :

51 pays membres égaux signent cette charte fondatrice de l’ONU.

Son fonctionnement repose sur l’entente des 5 pays qui composent le Conseil de Sécurité (France, Royaume-Uni, Etats-Unis, URSS, Chine) et possèdent un droit de veto.

Les tensions et conflits entre l’URSS et les Etats-Unis rendent impossible le fonctionnement de l’ONU pendant la Guerre froide. 

Le professeur approfondit l’étude de l’ONU dans le cadre de son cours d’Enseignement moral et civique. Il peut le faire partir d’un organigramme expliquant le fonctionnement des institutions, d’un exemple précis comme celui des Casques bleus ou de l’action de l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’enfance).

Les élèves peuvent consulter le site officiel de l’ONU s’ils ont des recherches à réaliser ou si ce sujet les intéresse. 

La Guerre froide

La Guerre froide désigne le conflit qui oppose à partir de 1947 et jusqu’en 1991, les Etats-Unis et l’URSS et leurs alliés respectifs. Le monde est devenu bipolaire, c’est-à-dire divisé entre le bloc soviétique et le bloc occidental.

Ces deux « supers grands » ont la même volonté de dominer le monde et ce conflit prend des formes très différentes (tensions idéologiques, menace nucléaire, course aux armements, pressions économiques…).

Guerre froide

Les différences entre les deux blocs sont nombreuses et profondes :

Pendant cette guerre, les deux puissances ne s’affronteront jamais directement mais soutiennent des conflits dits « périphériques » comme le blocus de Berlin (1948-1949), la guerre de Corée (1950-1953) ou la guerre du Vietnam (1963-1975). 

A partir de l’étude d’un planisphère qui présente la division du monde en deux blocs ainsi que les foyers de tensions et à partir d’une frise chronologique simplifiée (documents présents dans tous les manuels), le professeur doit donner, rapidement, à ses élèves les connaissances principales sur cette guerre. 

La situation de l'Allemagne et Berlin

Une seule étude de cas doit être menée pour comprendre les enjeux de la Guerre froide : la situation de l’Allemagne et de Berlin. Ce exemple a pour but de faire comprendre aux élèves la dimension européenne de la Guerre froide et la bipolarisation du monde.

Le sort de l’Allemagne vaincue en 1945 devient un enjeu majeur de l’après-guerre. Il est décidé lors de la Conférence de Potsdam (17 juillet-2 août 1945) qui réunit les trois « Grands » : Truman pour les Etats-Unis, Churchill et Attlee pour le Royaume-Uni et Staline pour l’URSS.

En 1947, son territoire est partagé en 4 zones d’occupation entre l’URSS à l’Est, les Britanniques au Nord-Ouest, les Américains plutôt au Sud et les Français à l’Ouest. La ville de Berlin est divisée aussi en 4 zones. Les élèves doivent avoir la carte en tête, elle est facile à trouver dans tous les manuels de 3ème.

En 1948, la fusion des 3 zones d’occupation française, britannique et américaine a pour but de créer un Etat unifié. L’URSS s’y oppose et prend la ville de Berlin en otage lors d’un blocus qui coupe tous les accès terrestres à la ville. 

Le Blocus

L’épisode du blocus est bien connu et notamment à travers le pont aérien que les Américains mettent en place avec leurs alliés britanniques pour ravitailler les populations des 3 zones occidentales.

Au bout de 318 jours, le blocus est levé par les Soviétiques en mai 1949.

De cette crise majeure, naissent sur le territoire allemand 2 états idéologiquement opposés. 

La RDA (République démocratique d’Allemagne) à l’Est est sous la coupe soviétique alors que la RFA (République fédérale d’Allemagne) à l’Ouest est sous la tutelle occidentale. Ces deux états sont symboliquement séparés par le Rideau de fer qui scinde ainsi l’Europe entre le bloc soviétique et le bloc occidental. 

Plus tard, la ville de Berlin symbolise encore tristement les tensions de la Guerre froide lors de la construction du mur en août 1961. Confrontées à une émigration massive entre 1949 et 1961 (presque 3 millions d’Est-Allemands), les autorités de la RDA soutenues par l’URSS décident la construction d’un mur qui coupe la ville pendant 28 ans.

Mur de Berlin

Ce coup de force suscite l’indignation occidentale particulièrement connue à travers le discours de JF Kennedy « Ich bin ein Berliner ! » prononcé à Berlin le 26 juin 1963.
  

 

La chute du mur dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989 et l’éclatement de l’URSS le 8 décembre 1991 marquent la fin de la Guerre froide. 

La Construction européenne


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie