Remonter

Histoire

Conditions féminines dans une France en mutation en 4ème

Cette dernière partie du programme est entièrement consacrée aux conditions féminines au XIXe siècle, conditions plurielles, puisqu’il s’agit de montrer la diversité des situations selon les catégories sociales dans une France en pleine mutation. 

La condition féminine 

Alors que la démocratie progresse, en 1914, les femmes sont toujours exclues de la vie politique. 

Pourtant la condition féminine évolue, mais de différentes manières :

C’est la raison pour laquelle, le mot condition doit se lire au pluriel.

Les femmes sont néanmoins de plus en plus intégrées dans la vie active, de plus en plus nombreuses à travailler, elles étudient de plus en plus longtemps et sont donc présentes dans les professions qui leurs étaient auparavant fermées (avocates, médecins). 

Face au refus de leur donner le droit de vote et d’être élue, des femmes, que l’on peut qualifier de féministes, souvent issues de la bourgeoisie, revendiquent l’accès au suffrage.

Elles militent également pour l’amélioration des conditions de travail.

Ainsi,  par la création d’associations, de journaux, par l’organisation de manifestations, elles participent à l’action politique.

Le professeur peut s’appuyer sur l’étude de la vie de femmes qui ont marqué la fin du XIXème et le début du XXème siècle, Marie Curie par exemple. 

L'étude de documents

Pour cette leçon, votre enfant travaillera des documents, au choix du professeur, devant lui permettre, de mieux comprendre les conditions féminines et les combats menés par certaines femmes.

Ces documents peuvent être des affiches, des extraits de discours, des photos...

Le travail sur les documents doit permettre la maitrise de l’analyse de textes, d’affiches...

Votre enfant est également formé aux techniques de l’argumentation. 

Quelques conseils de méthode en histoire 

Ce thème est le dernier du programme.

A ce stade votre enfant a fait l’acquisition de nombreuses connaissances et compétences. La fin de l’année est proche.

Faire un bilan peut s’avérer utile afin de préparer l’année prochaine.

Il ne faut pas oublier que les années de collège puis celles du lycée constituent une continuité, l’année de 3e poursuit les enseignements de cette année, votre enfant doit donc réinvestir les apprentissages de l’année de 4e.

Il peut, par exemple, se constituer un dossier réunissant les conseils méthodologiques qui cette année leur ont permis :

Ce dossier peut être enrichi chaque année et conservé jusqu’à la classe terminale.

Pour en savoir plus sur la condition féminine 


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie