Remonter

Méthodologie

La Versification au collège

Boite à Outils pour l’étude d’un poème 

Les vers

Un poème est le plus souvent écrit en vers. Le mot vers vient du latin versus : sillon. Quand un paysan a labouré jusqu’au bout son champ, il tourne sa charrue et trace un nouveau sillon. C’est ce que fait le poète : à chaque vers, il retourne à la ligne.

Le vers correspond à la ligne d’un poème commençant par une majuscule.

Un vers se décompose en un certain nombre de syllabes.

Pour compter les syllabes, il faut faire attention aux mots qui se terminent par un « e ».

Seul le « e » précédé et suivi d’une consonne compte pour une syllabe. Les autres ne comptent pas. 

Com / m(e) en / un / son / g(e) où / tu / te / vois  (8 syllabes = octosyllabe)

Un / par / fum / très / sub / til / mon / t(e) a / vec / vo / lup /té  (12 syllabes = alexandrin)

Le « e » en fin de vers ne compte pas

Les / pe / tits / en / fants /ont / des / tê / tes / ro(ses). (10 syllabes = décasyllabe)

La mesure du vers, c'est-à-dire le nombre de syllabes qu’il contient permet de déterminer le nom du vers ou son mètre :  

Versification

Les strophes

La strophe correspond à un groupement de plusieurs vers. Elles portent un nom en fonction du nombre de vers qu’elles contiennent : 

Les rimes


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie