Remonter

Philosophie

Les notions étudiées en philosophie en Terminale

Puisqu'il n'est donc pas question de soulever tous les grands problèmes philosophiques, ni de parcourir toutes les étapes de l'histoire de la philosophie, le programme propose donc de délimiter un champ d'étude de notions pour chaque série. 

Les notions étudiées en philosophie  

Voici ici un simple rappel des notions telles qu'elles sont présentées pour chaque série d'après les instructions officielles. 

Série L 

Le sujet La conscience - la perception - l'inconscient - autrui - le désir - l'existence et le temps.
La culture  Le langage - l'art - le travail et la technique - la religion - l'histoire.
La raison et le réel Théorie et expérience - la démonstration - l'interprétation - le vivant - la matière et l'esprit - la vérité.
La politique La société - la justice et le droit - l'Etat.
La morale La liberté - le devoir - le bonheur.

Série ES

Le sujet La conscience - l'inconscient - autrui - le désir.
La culture  Le langage - l'art - le travail et la technique - la religion - l'histoire.
La raison et le réel La démonstration - l'interprétation - la matière et l'esprit - la vérité.
La politique La société et les échanges - la justice et le droit - l'Etat.
La morale La liberté - le devoir - le bonheur.

Série S 

Le sujet La conscience - l'inconscient - le désir.
La culture  L'art - le travail et la technique - la religion
La raison et le réel La démonstration - l'interprétation - le vivant - la matière et l'esprit - la vérité.
La politique La société - la justice et le droit - l'Etat.
La morale La liberté - le devoir - le bonheur.

Une petite mise au point 

Il me paraît important de rappeler, pour que votre enfant n'en soit pas surpris ou troublé, que l'ordre dans lequel sont exposées ces notions n'est pas nécessairement celui que l'enseignant choisira.

L'enseignant de philosophie dispose en effet d'une très grande liberté et souplesse dans la mise en œuvre de ce programme.

Rien ne l'oblige à traiter les notions dans l'ordre où elles apparaissent, rien ne l'oblige à les traiter chacune sous forme de chapitres distincts les uns des autres ; il peut même s'appuyer sur l'étude d'une œuvre ou d'un extrait pour éclairer une ou plusieurs notions, pourvu que l'ensemble constitue une totalité cohérente, que toutes les notions soient abordées, et qu'elles soient mises en relation les unes avec les autres.