Remonter

Philosophie

Le désir

Une réflexion sur le désir est souvent appréciée par les élèves de terminale, probablement parce qu’ils se sentent particulièrement concernés par celle-ci. C’est aussi un grand thème de l’histoire de la philosophie depuis l’Antiquité. 

La notion de désir

Cette notion est cependant assez difficile à cerner et possède un caractère « énigmatique ». L’élève doit donc être capable de distinguer des réalités très proches du désir et qui pourtant ne se confondent pas tout à fait avec lui : le besoin, la pulsion, l’envie, la volonté. 

L'enjeu d'une telle réflexion consiste donc à cerner la spécificité du désir, en particulier du point de vue de son « objet » :
 

La notion de désir en philo

Il peut aussi s’approprier l’idée que la complexité du désir tient d’une part au fait qu’il ne vise pas forcément une satisfaction d’ordre matériel (par exemple : le désir amoureux qui porte sur quelqu’un et non pas quelque chose) et d’autre part, qu’il possède un caractère infini : je peux satisfaire un désir mais pas le désir. 

La question se pose alors de savoir si le désir, en tant qu’il n’est jamais apaisé, ne rend pas l’homme malheureux.  

Que faire de nos désirs ?

Cette question est essentielle et elle est déjà posée par les philosophes de l’Antiquité.

L’élève pourra ainsi comprendre qu’une question philosophique traverse les époques et conserve une sorte d’actualité. Il peut de cette manière appréhender l’importance de l’histoire de la philosophie, même si le programme de philosophie en terminale n’impose pas une connaissance « historique » des philosophes, ni de leur doctrine. 

On pourra enfin progresser vers l'idée conclusive que si certains désirs peuvent être maîtrisés par l’homme raisonnable (dans la mesure où nous pouvons connaître et « évaluer » la portée de nos désirs),  le désir conserve cependant un caractère irrationnel : il peut être vu comme un moteur de l’existence, une sorte d’énergie vitale qui pousse l’homme à se donner des buts et à se projeter dans son existence. Il peut aussi être sublimé, comme le montrera Freud, en particulier dans le domaine de la création artistique. 

La mise en perspective de la notion de désir

La notion de désir fait appel à de nombreuses autres notions du programme :

Vous pouvez proposer à votre enfant de confronter la notion de désir à d’autres notions du programme, à travers des questions qu’il pourra formuler lui-même. Par exemple désir et société : est-ce le fait de vivre en société qui est à l’origine du désir ? Cela peut aider votre enfant à faire des liens entre les différentes notions et parties du programme. 

Quelques lectures philosophiques conseillées sur le désir


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie