Remonter

Cycle 1

Une école avec des méthodes spécifiques d'apprentissage

En maternelle, l’enseignant ne va pas faire à ses élèves une suite de leçons en grand groupe ! A cet âge, votre enfant apprend beaucoup par le jeu, la manipulation, le corps (par exemple, il retient mieux une comptine quand il y a des gestes avec les paroles) mais aussi par le langage. 

Pour que les élèves progressent, l’enseignant favorise des activités variées en fonction du groupe, de l’enfant et du moment. Il peut organiser par exemple beaucoup de jeux pour apprendre et proposer aux élèves des petits problèmes à résoudre pour les entraîner à se réfléchir. L’apprentissage passera aussi par de nombreuses activités de découverte, d’exploration puis d’entraînements. D’autres activités permettent de se rappeler ou de mémoriser les nouvelles choses apprises.

Apprendre en jouant

Jeux de plateau

Il existe plusieurs types de jeux, qui ont chacun leur importance dans le développement des enfants : des jeux symboliques (l’enfant fait « semblant » de jouer à faire la cuisine, à s’occuper d’un bébé…), des jeux de manipulation (par exemple, visser et dévisser des écrous sur des vis), des jeux de construction (legos, kaplas, cubes…), des jeux collectifs (un jeu sportif par exemple, où les enfants jouent tous ensemble ou en équipe), des jeux de société (jeux de 7 familles, jeux de plateau comme les petits chevaux…), des jeux qui peuvent être inventés ou fabriqués par les élèves ou l’enseignant…

En jouant,  votre enfant apprend « sans s’en rendre compte », et il est pris par le plaisir de jouer. 

Les jeux sont donc utilisés dans tous les domaines du programme de l’école maternelle. Ils permettent de développer: le langage, l’imaginaire, les relations entre les enfants, le respect des règles, l’autonomie, les capacités sportives, le sens de l’observation et la réflexion, l’habileté…

Les jeux sont plus ou moins libres selon ce que veut « travailler » l’enseignant. Par exemple, avec un jeu de construction, l’enseignant peut demander à ses élèves d’inventer des constructions, sans leur expliquer comment les pièces « s’attachent » les unes aux autres (consigne très libre). Dans ce jeu là, les enfants travaillent alors leur imaginaire et leur réflexion et leur sens pratique. En observant les pièces du jeu et en faisant des essais, ils trouveront comment les assembler correctement. Si, avec le même matériel, l’enseignant demande aux élèves de suivre une fiche de construction, ils apprennent alors à lire des chiffres, à comprendre un schéma, à respecter des consignes dans un ordre précis. 

Construire

Un enfant a un besoin naturel de jouer! A la maison, privilégiez les jeux de société et les jeux de construction plutôt que les jeux vidéo. Laissez à votre enfant du temps libre pour jouer à des jeux d’imagination, d’imitation. Pour cela, pas besoin de jeux très sophistiqués : pour un enfant, un carton peut devenir un château, un morceau de tissu devient un déguisement…Laissez-le « inventer », c’est justement comme ça qu’il développera son imaginaire et sa créativité ! 

Apprendre en réfléchissant et en résolvant des problèmes

Pour que les élèves se questionnent et se mettent à réfléchir, l’enseignant va régulièrement les mettre face à des « problèmes » à résoudre. Aussi, quand un élève a une difficulté, l’enseignant va d’abord lui demander de chercher une solution au lieu de lui donner une réponse toute faite ou de l’aider directement.

Face à ce type de« problème », les élèves vont devoir « réfléchir » pour chercher toutes les solutions possibles. Ils comparent la situation avec ce qu’ils ont déjà vu, ils imaginent des possibilités puis essayent de voir si ce qu’ils ont envisagé est réalisable ou pas. Ce sont des activités vraiment très importantes pour que les enfants deviennent autonomes dans leur réflexion. Ils apprennent ainsi à penser par eux-mêmes au lieu d’attendre toujours une aide ou une réponse directe donnée par un adulte ou un autre enfant. Et plus leur cerveau s’habitue à ce genre de réflexion, plus il est efficace ! 

Voici des exemples de problèmes que l’enseignant peut poser à ses élèves: « Il faut vider l’eau de ce bac, comment va-t-on faire ? », « Comment fait-on pour construire une tour haute qui ne s’effondre pas ? », « A quoi peut bien servir cet objet? »...

A la maison aussi, essayez d’avoir le réflexe de ne pas toujours donner tout de suite à votre enfant des réponses ou des solutions toutes faites quand il se pose une question ou qu’il a un petit problème. Incitez-le plutôt à se questionner, dire ce qu’il pense de la situation. Essayez de lui poser des questions « ouvertes » c’est-à-dire des questions  auxquelles il devra répondre autre chose que juste « oui » ou  « non », cela l’entraîne également à réfléchir : « Comment pourrais-tu faire ? », « De quoi aurais-tu besoin pour faire ça ? », « Qu’est-ce que tu en penses, toi ? » …

Apprendre en s’exerçant

Votre enfant a souvent besoin de répéter de nombreuses fois la même activité pour apprendre quelque chose de nouveau. Souvent, au début d’un apprentissage, il arrive à faire quelque chose un jour et le lendemain il n’y arrive plus (pensez à ses premiers essais pour marcher). Parfois, il peut sembler ne pas progresser pendant un long moment, puis un jour, il y arrive, « d’un seul coup » ! En fait, c’est juste que son esprit avait besoin de tout ce temps et de nombreuses répétitions pour bien intégrer ce qu’il est en train d’apprendre. Chaque enfant avance à son rythme. 

C’est pour cela qu’on ne voit jamais une nouvelle chose qu’une seule fois. On la refait souvent, ou alors on refait la même manipulation mais avec du matériel différent ou dans une situation différente. C’est le principe d’un entraînement « sportif ». Par exemple, pour apprendre à lancer un ballon, les enfants s’entraînent non seulement avec le ballon mais aussi avec d’autres objets (balles à jongler, petits sacs de sable…) et en visant des cibles différentes (un cerceau au sol, une cible dessinée au mur, un panier de basket…). On applique la même démarche pour les autres domaines. Par exemple pour écrire son prénom, un enfant fait beaucoup d’essais. Il s’entraîne à l’écrire avec un crayon, un feutre, un pinceau, en grand format, en petit format etc…

Ces entraînements permettent de « fixer » ce qu’un enfant doit savoir, c’est-à-dire qu’il sache le faire  « pour toujours » et de différentes manières. 

Apprendre en se remémorant et en mémorisant


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie