Remonter

Français

La grammaire au CM1

Pourquoi l’étude de la grammaire occupe-t-elle tant de place dans le programme du français au primaire et au collège ? Et d’abord, à quoi ça sert la grammaire ?

A quoi ça sert la grammaire ?

La langue française, à la différence de l’espagnol et parfois de l’anglais, n’est pas une langue « transparente » : les accords ne s’entendent pas toujours à l’oral ; qu’il s’agisse des accords dans le groupe nominal (l’adjectif avec son nom) ou de l’accord du verbe avec son sujet.

Arbre de la logique

D’autre part, il existe dans notre langue de nombreux homophones grammaticaux : on/ont, a/à, et/est, ses/ces/c’est…

Ainsi, pour savoir sur quels mots et dans quelles conditions les règles d’accord s’appliquent, l’élève a besoin de connaître la nature et la fonction de chacun de ces mots.

Si un élève écrit : « Ses Sacha qui et arriver premier et qui fais la fête », on peut parier que le lecteur de cette phrase aura du mal à comprendre : « C’est Sacha qui est arrivé premier et qui fait la fête ».

C’est à la bonne orthographe des homophones grammaticaux (ses/c’est, et/est) et des terminaisons des verbes (é/er, fais/fait) que l’on peut évaluer si l’élève a su les identifier grammaticalement.

Savoir orthographier les bons mots nécessite de connaître et reconnaître leur classe grammaticale (leur nature).

Il est important de faire passer le message suivant aux enfants : on n’apprend pas la grammaire « pour la grammaire », mais pour maîtriser l’orthographe, la lecture et la compréhension. Savoir reconnaître les natures et les fonctions des mots permet d’être plus à l’aise pour comprendre un texte, et pour se faire comprendre, à l’écrit comme à l’oral.

C'est quoi la grammaire? 

La phrase

Depuis le CE2, les élèves savent transformer une phrase affirmative en phrase négative et vice versa ; ils savent également les transformer en phrase interrogative.
Au CM1, ils ont appris à construire des phrases injonctives (ou impératives). 

Depuis le CE2, les élèves savent identifier un verbe conjugué dans une phrase simple et donner son infinitif ; en CM1, ils apprennent à le faire dans des phrases complexes (plusieurs verbes conjugués). 

Les classes de mots= La nature des mots 

Au cours du cycle, les élèves vont apprendre à reconnaître progressivement de plus en plus de natures de mots. Voici un tableau indicatif de ce que peut apprendre votre enfant avant, pendant et après son CM1 :

Compétences CE2 CM1 CM2
  Reconnaître la nature des mots
  • le verbe,
  • le nom (propre et commun),
  • le pronom personnel (sujet),
  • l’adjectif qualificatif,
  • les articles,
  • les déterminants possessifs.
  • les déterminants démonstratifs et interrogatifs,
  • tous les pronoms personnels (sauf « y » et « en »),
  • les pronoms relatifs « qui » et « que »,
  • certains adverbes (de temps, lieu et de manière),
  • les négations.
  • les pronoms possessifs, démonstratifs, interrogatifs et relatifs,
  • les prépositions indiquant le lieu et le temps,
  • les mots de liaison (conjonctions de coordination, adverbes ou locutions adverbiales exprimant le temps, le lieu, la cause et la conséquence).

Les fonctions 

Depuis le CE2, les élèves savent établir la différence entre une classe grammaticale (ou nature de mot) et une fonction.

La classe grammaticale détermine l’identité d’un mot tandis que sa fonction indique son rôle dans la phrase. C’est la différence entre qui vous êtes et ce que vous faites.

Un nom aura toujours la même nature mais des fonctions différentes selon les phrases.

Exemple :
- L'enfant mange un gâteau
Nature de gâteau: nom commun
Fonction de gâteau: complément d'objet direct du verbe manger
Le gâteau d’anniversaire est très réussi !
Nature de gâteau: nom commun  
Fonction de gâteau: sujet du verbe être 

Les principales fonctions que les élèves doivent reconnaître étaient (avant 2016) réparties progressivement tout au long des années. Ce tableau n'est plus en tant que tel officiel, mais un certain nombre de professeurs restent sur cette progression :

Compétences CE2 CM1 CM2
Reconnaître les fonctions
  • le verbe,
  • le sujet (qu’il soit nom, groupe nominal ou pronom personnel),
  • le Complément d’Objet Direct,
  • le Complément d’Objet Indirect et
  • le complément du nom.
  • l’adjectif qualificatif (attribut du sujet ou épithète)
  • les compléments circonstanciels de lieu et de temps.
  • compléments essentiels (complément d’objet)
  • compléments circonstanciels (non essentiels).
Analyser les fonctions à l’intérieur du groupe nominal
  • le nom : il est le noyau du groupe nominal
  • le déterminant (article ou déterminant possessif) : il détermine le nom
  • l’adjectif qualificatif : il qualifie le nom qu’il accompagne
  • le complément du nom : il complète le nom noyau
   

Par ailleurs, depuis le CE2, les élèves savent que l’on peut enrichir un nom à l’aide d’un adjectif qualificatif ou d’un complément du nom, que ces deux possibilités sont équivalentes et peuvent se substituer l’une à l’autre. Exemple : le rêve nocturne (adjectif épithète) / le rêve de la nuit (complément du nom).

Au CM1, ils apprennent que la proposition relative est équivalente à l'adjectif et au complément du nom pour enrichir un nom.
Exemple : le rêve que je fais la nuit (proposition subordonnée relative).

Le verbe


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie