Remonter

Français

Le vocabulaire au CM1

Un jour, au détour d’une conversation impromptue avec mes élèves, je leur ai confié que le livre préféré de Susie Morgenstern - fabuleuse auteure franco-américaine pour enfants (1) - était le dictionnaire ! Ils en sont restés bouche bée ! Un dictionnaire ?

C’est qu’ils n’avaient pas encore compris que le dictionnaire n’est pas seulement le gros livre que l’on ouvre une fois de temps en temps pour vérifier l’orthographe d’un mot ou sa nature grammaticale !

A quoi sert le vocabulaire ?

Dans son ouvrage,  Joker  (Collection Mouche de l’Ecole des Loisirs), Susie Morgenstern met en scène un vieux maître d’école plein de bon sens. 

Alors que l’un de ses élèves bute sur le mot « cataclysme » dans une lecture à voix haute, le maître lui fait chercher le mot dans le dictionnaire, et l'invite à lire les deux sens donnés par l'article : le sens premier (ou sens propre : une catastrophe naturelle) et le sens figuré (bouleversement d’une personne).

Puis il annonce à la classe qu’il leur « offre » ce mot et qu’ils doivent l’utiliser au moins trois fois à la maison !

Cet extrait est la réponse toute trouvée à la question : à quoi sert le vocabulaire ?

Le vocabulaire sert à comprendre ce qu’on lit et à affiner son expression.

L’affiner en choisissant le mot juste, la nuance précise, le registre de langue approprié. Sans vocabulaire, nous sommes dans l’incapacité de communiquer notre pensée avec exactitude !

Mais cet extrait résume également la façon dont le vocabulaire doit être enseigné : en situation !

Situation de lecture d’un texte, situation d’apprentissage d’une poésie, situation d’échange entre les élèves, dans n’importe quelle matière du cycle.

La leçon de vocabulaire ne doit pas être décrochée des activités de la classe, au risque de ne passer que pour un empilement de nouveaux mots aux yeux des élèves.

La leçon de vocabulaire ne doit servir qu’à comprendre comment fonctionnent les mots nouveaux rencontrés dans les activités.

Mais cette étape est indispensable pour que les élèves s’approprient ces mots de façon durable (pour pouvoir en créer d’autres sur le même modèle, trouver un synonyme, etc.).

Enfin, cet extrait prouve que le dictionnaire doit être un outil de travail permanent en lecture (pour tous les types de textes : lecture d’une leçon, d’une consigne, d’un texte littéraire) et en rédaction.

Le dictionnaire n’explique pas uniquement le sens des mots ; il enseigne surtout comment on se sert des mots ! 

Alors, à la moindre hésitation, on ouvre son dico !

Chercher un mot dans le dictionnaire

Travailler son vocabulaire

L’acquisition du vocabulaire

Au cours du cycle 3, les élèves enrichissent leur vocabulaire de termes de plus en plus éloignés de leur univers quotidien et de plus en plus abstraits :

Au CE2, les élèves ont appris à utiliser le vocabulaire de leur vie quotidienne et du travail scolaire et se sont familiarisés avec les terminologies spécifiques des nouvelles disciplines du niveau.

Au CM1, ils enrichissent leur vocabulaire de termes appartenant à de nouveaux univers, qu'ils essaient de réemployer en rédaction (vocabulaire des actions, des sensations et des jugements). 

La maîtrise du sens des mots

Depuis le cycle 2, les élèves savent que les mots peuvent avoir plusieurs sens, qui varient selon la phrase dans laquelle ils sont employés ; c’est ce qu’on appelle la polysémie des mots. 

Au CE2,  ils ont appris à donner des synonymes et des antonymes (mots de sens contraire), pour un mot choisi, en respectant le contexte.

Exemple :
la voix grave du chanteur retentit ≠ la voix aigüe
- la blessure est grave ≠la blessure est légère

Au CM1, pour comprendre un mot connu, mais qui possède plusieurs sens, les élèves apprennent à s’aider du contexte (c’est-à-dire des autres mots de la phrase), avant de vérifier son sens dans le dictionnaire.

Exemple : le gardien projette le faisceau de la lampe ; faisceau = les rayons. Les mots "projettent" et "lampe" sont les indices. 

Les élèves sont également capables de définir un mot connu en utilisant le terme générique approprié (c’est le mot qui désigne la catégorie, l’espèce à laquelle appartient le mot).

Exemple : le Martin-pêcheur est un oiseau.
Oiseau est la catégorie d’animaux à laquelle appartient le Martin-pêcheur. On dit que c’est le terme générique.

Au CM1, les élèves commencent également à identifier les différents niveaux de langue (familier, courant, soutenu).

Les familles de mots

Depuis le CE2, les élèves savent construire ou compléter des familles de mots.
Exemple : famille du mot « main » : manuel, manuscrit, amener, emmener…

Au CM1, ils savent utiliser le vocabulaire spécifique pour expliquer la construction d’un mot :
radical : c’est la racine du mot,
préfixe : c’est la syllabe placée avant le radical
suffixe : c’est la syllabe placée après

Les élèves de CM1 sont également capables de regrouper les mots selon le sens de leur préfixe ou de leur suffixe, et d’utiliser la construction d’un mot pour en comprendre le sens.

Exemple : il-lis-ible : qui ne peut pas être lu.

A la maison, n’hésitez pas à lancer des défis de listes de familles de mots !

Dictionnaire

L’utilisation du dictionnaire


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie