Remonter

Cycle 3

Arts plastiques et visuels au cycle 3

Au cycle 3, 72 heures doivent être, chaque année, consacrées aux pratiques artistiques, soit deux heures par semaine.

Les arts concernés sont :

Il s'agit tout autant de développer la sensibilité artistique des élèves (en leur apprenant à « lire » une œuvre d’art) que de développer leurs capacités à s'exprimer. 

Pour chacun de ces domaines, l’objectif est triple :

Au Cycle 3, ces pratiques artistiques sont accompagnées d’un enseignement de l’histoire des arts qui complète l’éducation artistique et culturelle des élèves. 

Au fur et à mesure des rencontres avec les œuvres et des activités pratiquées en classe, les élèves enrichissent leurs connaissances sur les grands courants d’expression artistique. Ils découvrent les moyens, les techniques et les démarches utilisés par les artistes. 

Au cycle 3, on encourage les élèves à être de plus en plus autonomes dans leur pratique et à faire preuve de capacité d’analyse et de critique. 

Les communes et les musées organisent de plus en plus de visites et ateliers destinés aux enfants. Ces sorties sont de bonnes occasions pour faire découvrir l’art à votre enfant. N’hésitez pas à emmener vos enfants visiter des expositions : une exposition de la maison de la culture de votre commune, des musées, des expositions en plein air, etc…
Vous pouvez aussi visiter des musées en ligne : le musée du Louvre; le musée des beaux arts de Lyon; le musée de Strasbourg...
Le réseau CANOPE propose aussi un ensemble de films sur de grandes expositions en partenariat avec les institutions culturelles.

La représentation plastique et les dispositifs de présentation

Les élèves distinguent deux types de productions plastiques : celles qui relèvent du hasard et celles qui représentent le réel.  Le professeur encourage les élèves à distinguer les différentes catégories d’images (images à caractère artistique, documentaires, photo, peinture, …) et leurs procédés de fabrication. Ils exploreront les possibilités de transformation (découpage et collage à partir d’images existantes pour en modifier le sens, le message). 

Les élèves sont aussi conduits à explorer les potentiels des lieux d’exposition de leurs productions dans leur établissement ou à l’extérieur afin de prendre conscience de l’importance des conditions de présentation des œuvres. 

Les fabrications et la relation entre l’objet et l’espace

En prolongement du travail commencé au cycle 2, les élèves du cycle 3 abordent les fabrications en trois dimensions (modelage, assemblage, construction…) ainsi que la différence entre les pratiques de l’image fixe et de l’image animée (photo, vidéo, création numérique …).  Les élèves sont encouragés à créer de nouveaux objets à partir d’objets existants, dans le but de raconter quelque chose  ou à des fins poétiques.

Ils comparent plusieurs œuvres et les analysent à partir d’axes complémentaires: les formes, la lumière, les matières, les couleurs, etc…

Un travail sur les mosaïques 

L’enseignant peut proposer à ses élèves de comparer des mosaïques de l’Antiquité gallo-romaine, qui recouvraient les sols comme des tapis dans les belles maisons de l’époque, à la mosaïque en trois dimensions réalisée par Gaudi au XXème siècle (La salamandre).
Ils mettent alors en évidence les points communs et les différences majeures entre ces œuvres.
Les élèves remarquent que les mosaïques de l’Antiquité ont souvent des formes géométriques (carré, rectangle, octogone), avec au centre la représentation d’un personnage ou d’un animal, en lien avec à la mythologie, orné d’une frise à motifs végétaux. On y rencontre beaucoup de symétrie et les couleurs de la céramique sont plutôt des couleurs de terre, douces et  dégradées (marron, de gris et noir). Le travail est réalisé avec tant de soin que les interstices entre les petites pièces disparaissent presque à la vue : on a l’impression de contempler une peinture.
A l’étude des mosaïques de Gaudi, les élèves sont tout de suite frappés par les formes et les couleurs. Gaudi ne cherche pas à respecter la symétrie dans ses compositions : ce sont les courbes de la nature qui l’inspirent. Des céramiques de toutes les formes (parfois cassées) et de toutes couleurs y sont juxtaposées sans chercher à respecter de dégradés.
Mais les élèves peuvent établir des points communs à ces deux époques : la technique utilisée (la juxtaposition de petits cubes de pierres de couleurs sur un ciment frais) et leur délai de réalisation.

Gaudi

Le rôle de la matière dans une production et la sensibilité aux constituants de l’œuvre

Les élèves analysent aussi le rôle de la matière dans une œuvre plastique : 

L’étude de l’œuvre d’Henri Matisse permet par exemple aux élèves de comprendre le rôle particulier de la matière.

Aux débuts des années 1940, le peintre, déjà célèbre pour ses œuvres Fauves, tombe malade et ne peut plus se tenir debout. Cloué au lit ou assis dans son fauteuil roulant, il renoue alors avec une technique déjà pratiquée pour la réalisation de sa série La danse en 1929 : la technique des gouaches découpées.

Arts plastiques

Le principe est simple : Matisse recouvre d’une fine couche de gouache des feuilles de papier, dans  lesquelles il découpe ensuite, sans dessin préalable et au moyen de ciseaux, divers éléments qu’il assemble sur d’autres feuilles après avoir trouvé l’arrangement qui lui convient. Il disait lui-même :

le papier découpé me permet de dessiner dans la couleur, de sculpter la couleur.

Ses plus grandes œuvres ont ainsi été réalisées : Jazz en 1943, Polynésie, la mer en 1946 ou le Nu bleu en 1952.

A partir de ces références culturelles, l’enseignant peut proposer à ses élèves de dessiner avec leurs ciseaux et d’expérimenter la technique du collage.

L’objectif final est un collage de cinq silhouettes dansantes noires, à la façon de la série Jazz, sur un aplat de gouache de couleur chaude.

Ces silhouettes, collées sur une ligne oblique partant du centre de la feuille pour rejoindre d’un de ses coins, seront de taille croissante à mesure qu’elles s’éloignent du centre (offrant l’illusion de perspective).

Sur le pourtour de la feuille, en guise de frise, seront collées des formes tantôt sinueuses, tantôt anguleuses, tantôt pleines, tantôt évidées, découpées dans des aplats de gouaches de couleurs froides.

Les objectifs plastiques ici sont de travailler en même temps la forme et la couleur, en faisant jouer les contrastes : forme anguleuse/forme courbe, forme pleine/forme vide, centre de la feuille/périphérie,  couleur/noir, couleurs chaudes/couleurs froides.

Parallèlement les élèves apprennent à réaliser des dégradés de couleurs froides.

Pour découper les formes, aucun tracé préalable au crayon ne peut être effectué par les élèves ; ils découpent directement, sous l’impulsion des ciseaux, en laissant libre cours à leur imagination.

Une dernière contrainte intervient dans la réalisation de la frise : elle doit faire alterner des formes anguleuses et des formes courbes, des formes pleines et des formes évidées.

Les élèves sont donc soumis à des contraintes d’assemblages mais restent libres dans le dessin des formes et des effets visuels résultant de la disposition des couleurs froides.

Mise en œuvre d’un projet artistique : le mobile de Calder.

Arts plastiques cycle 3

Dans un premier temps, les enfants observent et analysent plusieurs mobiles (les mobiles et stabiles d’Alexandre Calder notamment), leurs couleurs, leurs formes, le rôle de la lumière dans son fonctionnement. 

Dans un deuxième temps, les élèves sont amenés à construire leur propre mobile en utilisant différentes formes (des formes géométriques peintes à la gouache par exemple), divers matériaux (carton, pâte auto-durcissante par exemple), des pics à brochettes en bois ou des cintres en fil de fer et du fil de nylon.

L’enseignant propose ensuite à ses élèves d’exposer les mobiles afin de montrer leur production à un public déterminé (élèves de l’école, enseignants, parents, etc…).

Comment lit-on une œuvre d’art au cycle 3?


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie