Remonter

Cycle 3

Etre élève au CM2

A partir de septembre 2016, les élèves qui entrent au CM2 ne sont ni les plus jeunes ni les plus grands du cycle 3. Ils se situent dans l'année intermédiaire du cycle de consolidation. 

Avec la loi pour la Refondation de l'Ecole et la mise en place du nouveau socle commun, les élèves qui entrent au CM1 ont la chance de disposer de trois années pour progresser dans leurs apprentissages.

En effet, les nouveaux programmes sont dorénavant conçus par cycles d’enseignement de trois ans et non plus par année - comme c'était le cas avec les programmes de 2008 qui précisaient de façon détaillée les connaissances et compétences à acquérir en fin du CM1 et en fin de CM2. 

Qu'apprend votre enfant au CM2 ?

Pour chaque discipline enseignée au CM2, les enseignants organisent la progression des connaissances et des compétences à acquérir, en fonction de ce qui a été défini par le conseil du cycle 3. Ils s'inscrivent dans une logique de progression et de souplesse, en prenant la suite des apprentissages du CM1.

En retravaillant des notions de français ou de mathématiques déjà abordées au CM1, les élèves de CM2 prennent le temps de les approfondir et de se les approprier.

Une grande liberté étant confiée aux enseignants, la programmation des apprentissages d'une classe de CM2 à l'autre peut varier d'un établissement à l'autre.

Toutefois, certains repères de progressivité ont été indiqués par les programmes pour certaines matières, notamment en mathématiques où de grandes nouveautés sont inscrites au CM2 par exemple : 

L’année du CM2 est la dernière année des élèves face à un professeur unique. C’est donc une des dernières occasions pour eux de travailler une même compétence dans différents domaines, sous un même regard.

Par exemple, lors d’un exercice de résolution de problème ou de la rédaction d’un compte-rendu de sciences, le professeur est attentif non seulement à l’acquisition des connaissances et des savoir-faire spécifiques à la matière (mathématiques ou sciences) mais il veille également à la bonne rédaction de l’écrit (grammaire, orthographe, syntaxe…), en tenant compte des points faibles et des points d’appui de chacun.

L'année de CM2 est aussi l'occasion pour les élèves de pouvoir créer des liens thématiques entre les disciplines.

Par exemple, au moment d’aborder la première guerre mondiale en histoire, le professeur propose bien entendu l’étude des faits historiques et s’assure que les élèves ont acquis des repères (1916, bataille de Verdun, Clémenceau, 11 novembre 1918) et du vocabulaire (armistice, tranchée, traité de paix).

Pour compléter ce sujet, l’enseignant a aussi la possibilité de faire étudier des cartes (géographie)des documents statistiques (mathématiques), des œuvres artistiques (histoire des arts), des textes et des témoignages (culture littéraire), ou de proposer une rédaction (un court récit, un compte-rendu de visite).

Il peut aussi lancer un débat sur les conséquences de la Grande Guerre, qui malgré les bonnes résolutions des nations débouchera sur la deuxième Guerre mondiale puis la nécessité de la construction Européenne (à étudier en lien avec l’enseignement moral et civique).

Chacune de ces propositions vise à augmenter la motivation des élèves pour le thème étudié et à enrichir leur culture. Mais elle vise surtout à s’assurer qu’ils maîtrisent les compétences transversales, communes à toutes les matières : lire, écrire, parler (débattre).

En sixième, les EPI prennent le relais de cette démarche de projet interdisciplinaire. 

L'élève de CM2

Les horaires par discipline

Domaines disciplinaires Durée hebdomadaire
Français 8 heures 
Mathématiques 5 heures 
Langues vivantes  1 heure 30
EPS 3 heures 
Sciences et technologies  2 heures 
Enseignements artistiques 2 heures 
Histoire-Géographie et 
EMC 

1 heure 30

1 heure

Comment réussir son année au CM2 ?


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie