Remonter

Français au cycle 3

L'écriture au cycle 3

A l’école, votre enfant apprend à rédiger pour communiquer et se faire comprendre des autres, qu’il s’agisse d’écriture manuscrite ou à l’aide d’un clavier.

L’écriture au cycle 3 englobe des apprentissages complémentaires :

Quelles sont les compétences attendues en fin de cycle 3 ?

Ecrire à la main de manière fluide et efficace

En fin de cycle 3, l’enjeu est que le geste graphique de votre enfant soit suffisamment automatisé, fluide et rapide pour qu'il puisse se concentrer sur le sujet de sa production d’écrit.

Depuis le cycle 2, votre enfant travaille quotidiennement  la copie en classe. Des stratégies de copie lui ont été enseignées, en repérant des indices ou en mémorisant des mots. En arrivant au cycle 3, des activités pour développer sa rapidité lui sont encore proposées, tout en veillant à respecter la mise en page du texte (qu'il s'agisse d'une leçon ou d'un poème).

Dans les anciens programmes, on estimait qu'un élève de cycle 3 devait pouvoir recopier un texte de 10 lignes sans erreur. Cette précision a disparu des nouveaux programmes mais de façon implicite, elle reste l'objectif à atteindre pour votre enfant.

L’exercice de la copie n’est pas une évidence pour tous. Certains élèves ont autant de difficultés à orthographier correctement les mots en copie qu’en dictée !

Ecrire au clavier rapidement et efficacement

Au cycle 3, votre enfant est également entraîné à l'usage du clavier et du traitement de texte, en travaillant par exemple la mise en page de ses textes (choix du format et de la police de caractère, utilisation de listes de puces, etc.).

Malheureusement, on remarque souvent que cet apprentissage dépend souvent du niveau d'équipement des écoles. A la maison, n'hésitez pas à proposer à votre enfant de mettre en page un écrit sur l’ordinateur familial grâce au traitement de texte, en complexifiant les tâches !

Ecriture cycle 3

Recourir à l'écriture pour réfléchir et apprendre

A l’école, dans toutes les matières et à toutes les étapes de ses apprentissages, votre enfant est quotidiennement entraîné à rédiger des écrits de travail : pour préparer une recherche lorsqu’il émet des hypothèses en sciences, pour réagir à une lecture, pour reformuler la compréhension d’un texte, pour justifier un résultat en mathématiques, pour conserver la règle d’un jeu fait en EPS. Il écrit dans tous les domaines d’apprentissages. Pas un jour sans une ligne !

Produire des écrits variés 

Il s'agit là de l'activité traditionnellement appelée "rédaction" ou "'expression écrite" dans les anciens programmes, maintenant appelée "écriture créative" !

Au cycle 3, votre enfant apprend à rédiger des textes en lien avec les lectures menées en classe. Rappelons que les œuvres ou les extraits choisis par les enseignants du cycle, doivent aborder tous les genres proposés : récits (récits de vie, nouvelles, contes et légendes, etc.), poèmes, pièces de théâtre.

Au cours de chaque séquence d’étude, les caractéristiques principales d’un genre littéraire sont mises en évidence par les élèves qui sont ensuite invités à créer leur propre texte, en respectant des consignes d’écriture élaborées collectivement. Il peut s’agir d’écrire la suite d’une histoire ou un autre début, d’ajouter une nouvelle partie, de transformer un texte, d’écrire à la façon d’un auteur, etc.

La production d'écrit que l'enseignant va proposer à votre enfant, sera pour lui l’occasion de mettre en pratique ses connaissances sur l’organisation d’un texte en respectant :

Cette activité de production d’écrits l'amènera également à s’appuyer sur ses apprentissages en vocabulaire, en orthographe et en grammaire (règles des accords, orthographe d’usage, conjugaison, etc.).

histoire2

Réviser et améliorer l'écrit que l'on produit

L’objectif dès le cycle 2 est que votre enfant prenne conscience lui-même des éventuelles erreurs ou répétitions dans ses écrits. Il doit également être capable de repérer un vocabulaire non adapté.
En fin de cycle 3, on attend de votre enfant qu’il soit plus autonome dans sa capacité à se relire et se corriger

Pour cela, son enseignant lui donne des outils pour lui permettre de se relire en ciblant les points de vigilance à respecter (comme la cohérence du texte, la ponctuation, les accords, …). Votre enfant peut également enrichir son texte grâce à des séances de vocabulaires. Il a aussi recours aux affichages méthodologiques qu’il a créés en classe.

Par exemple, il utilise les indicateurs de temps pour organiser un récit (hier, aujourd’hui, demain, la veille, ce jour-là, etc…), des indicateurs de lieux pour organiser une description (ici, là, devant, derrière, au-dessus, en-dessous, etc…), le correcteur orthographique et le dictionnaire. Ces modifications peuvent se faire seul ou à plusieurs, avec ou sans traitement de texte.

La relecture à voix haute est en général un bon moyen pour réaliser ses erreurs.

Au cycle 3, l’enseignant propose un deuxième temps d’écriture à un élève pour améliorer le texte initial. Cette deuxième version ainsi que toutes les étapes de la réécriture entrent en ligne de compte pour l’évaluation finale. 

A la maison, comment aider votre enfant s'il a du mal en copie ?

La lecture est réservée à notre communauté

Vous êtes inscrit ? Identifiez-vous ou inscrivez-vous