Remonter

Français

Culture littéraire et artistique au cycle 3

 À l’école maternelle et au Cycle 2, votre enfant a déjà rencontré de nombreux textes littéraires qui lui ont permis une première identification aux héros, et ont éveillé une certaine sensibilité aux valeurs qui les animent (fierté, courage, amitié…). 

Au cycle 3, la culture littéraire et artistique devient l’une des cinq composantes de l’enseignement du français (avec le langage oral, la lecture et compréhension de l’écrit, l’écriture et l’étude de la langue).

Quel est l’enjeu de la culture littéraire et artistique au cycle 3 ?

L’objectif n’est pas la culture pour la culture, mais d’offrir à votre enfant, à travers des rencontres avec les textes et les œuvres d’art, des clés pour comprendre le monde dans lequel il vit et favoriser sa réflexion personnelle.

Pourquoi associer culture littéraire et artistique ?

Les nouveaux programmes insistent sur l’association de la littérature et de la culture artistique sous toutes ses formes d’expression (théâtre, cinéma, chanson, sculpture, peinture, etc.).

La littérature a joué et continue de jouer un rôle important dans la constitution d’une culture commune. Mais elle ne suffit plus. Votre enfant appartient à une génération qui baigne dans les sons et les images et il est important que l’école s’adapte à ces nouvelles pratiques culturelles. Les rapprochements entre la littérature et les autres formes de création artistique doivent donc être généralisés. 

Pour favoriser le développement de cette culture commune, des pratiques et de bons réflexes peuvent être encouragés, en classe comme à la maison :

Culture littéraire au cycle 3

Quel parcours de lecture proposer au cycle 3 ?

Au cycle 3, la littérature n’est pas enseignée par genre littéraire ou de façon chronologique mais selon six thématiques qui visent à donner du sens à la lecture. Chacune met ainsi l’accent sur l’un des rôles de la lecture.

On lit pour :

Aucun ordre n’est imposé mais chaque thématique doit être abordée au cours de chaque année du cycle. L’enseignant veille à alterner les genres étudiés (conte, fable, roman, nouvelle, poème, théâtre) et les formes littéraires (texte seul, album, BD) afin de faire découvrir à votre enfant la richesse de la culture littéraire.

Il établit également des ouvertures vers les autres domaines artistiques.

Retrouvez les fiches par niveau avec leurs progressions au CM1 et au CM2

Qu’est-ce qu’un texte littéraire ?

C’est un texte qui peut provenir du patrimoine des œuvres dites « classiques » (La Comtesse de Ségur, Jules Verne…) ou de la littérature de jeunesse contemporaine. Mais dans les deux cas, il s’agit de textes offrant de réelles qualités d’écriture. Littérature de jeunesse n’est pas synonyme de littérature au rabais.

Comment les textes sont-ils choisis?

Les ouvrages sont choisis selon une difficulté croissante et en tenant compte de la maturité des enfants : les œuvres littéraires évoquent des univers de moins en moins familiers, le vocabulaire et la syntaxe y sont de plus en plus élaborés et l’implicite est plus important (voir la fiche Lecture et compréhension de l’écrit au cycle 3).

Au CM1, votre enfant lit cinq ouvrages de littérature de jeunesse et deux œuvres classiques.
Au CM2, il lit quatre ouvrages de littérature de jeunesse et trois œuvres classiques.

Pour chaque thème, votre enfant commence par lire intégralement un ouvrage dont l’étude est ensuite complétée par la lecture d’autres textes (qui peuvent être des extraits), choisis pour leurs ressemblances ou au contraire des contrastes avec l’œuvre « phare ». L’ensemble de ces textes constitue un réseau.

C’est ce qu’on appelle « lire en réseaux ». 

Œuvre intégrale, version abrégée ou extrait ?
Selon l’âge et la maturité des enfants, l’enseignant préfère parfois privilégier la découverte d’une histoire à la lecture du texte lui-même ; il se peut donc qu’une fois, votre enfant lise un classique, dont le niveau de lecture est ambitieux, sous forme d’un texte abrégé voire même d’un album (par exemple, pour Robinson Crusoë de William Dafoe ou un roman de Jules Verne). Pas de panique ! L’objectif ici est de lui faire « goûter » une œuvre et d’enrichir sa culture !

Au cycle 3, la lecture d’un texte littéraire ne se limite pas à la compréhension d’une histoire (les actions, les relations entre les personnages, ou leurs motivations).

Votre enfant est également encouragé à dégager la valeur symbolique des situations rencontrées.

Lorsqu’il lit une histoire, il n’y reste pas indifférent, il peut ou non s’identifier aux personnages et il ose exprimer ses émotions de lecteur (« l’histoire est amusante, réconfortante, choquante, etc. »). Il réalise que l’histoire « lui parle » comme elle peut « parler » aux autres.

L’enseignant l’amène alors à approfondir sa réflexion en lui demandant de s’interroger sur le sens de l’histoire, sur ce qu’a voulu dire l’auteur en l’écrivant et pour quelle raison il l’a écrite, etc.

Les réponses à ces questions permettent ainsi de dégager la valeur symbolique ou universelle de l’histoire.

C’est ce qu’on appelle « interpréter un texte littéraire » et qui va au-delà de la simple compréhension.

D’où l’intérêt pour votre enfant de lire en réseaux et de rapprocher des textes qui se font écho : des textes qui ont un même début, une même fin, un même personnage, un même auteur, un même dénouement, etc.

Ce sont les liens que ces textes tissent entre eux qui lui permettent, en comparant les éléments communs, d’en dégager la valeur universelle.

Exemple d’un réseau d’œuvres pour la thématique « se découvrir, de s’affirmer dans le rapport aux autres » 


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie