Pour pouvoir poser une question, vous devez souscrire à un abonnement familial.
Découvrir l'offre
Pour pouvoir accéder à toutes les questions de parents, vous devez souscrire à un abonnement familial.
Découvrir l'offre
Remonter

Géographie

Le continent américain, entre tensions et intégrations régionales

Cette partie du programme permet d’aborder la question de la mondialisation par une approche continentale, ici, celle du continent américain.

La notion de puissance est au centre du questionnement, notion abondamment étudiée dans le programme d’histoire.

L’objectif principal consiste donc à comparer la puissance du Nord de l’Amérique dominée par les Etats-Unis à l’affirmation de celle du Sud (Amérique centrale et Amérique du Sud). Pour ce faire, le programme propose, dans un premier temps, d’étudier les tensions et les rapprochements qui se réalisent au sein du continent permettant la mise en oeuvre d’intégrations régionales.  

Trois grands axes seront développés 

Les différences de culture et de niveau de développement entre l’Amérique anglo-saxonne et l’Amérique latine

Le premier axe aborde donc la question des inégalités et des différences culturelles entre l’Amérique anglo-saxonne et l’Amérique latine. Le constat général est celui de la domination de la puissance des Etats-Unis sur le reste du continent.

Cependant, on observe depuis plusieurs années un rattrapage de certaines économies émergentes du Sud, notamment le Brésil.

Néanmoins, il est nécessaire de rappeler que l’Amérique latine est caractérisée par une très grande hétérogénéité en terme de développement puisqu’on y trouve:

L’étude des différences culturelles permet de mettre en œuvre une lecture géoculturelle.

Le continent est marqué par l’influence européenne qui se diffuse depuis la période des Grandes Découvertes puis de la colonisation :

Néanmoins, cette situation n’est pas figée. La colonisation, les échanges migratoires et commerciaux ont créé des métissages. Ainsi, les cultures créoles se sont développées dans les Caraïbes.

Aujourd’hui si la culture étatsunienne a tendance à se diffuser sur tout le continent; les cultures latines s’installent, elles, aux Etats-Unis, par le biais des migrations.

N’oublions pas qu’il existe également des mouvements de défense des cultures amérindiennes. Le président bolivien par exemple, Evo Morales, est lui même issu du peuple aymara ; il a pu défendre ainsi les droits des peuples natifs.

Les tensions qui affectent le continent.

La lecture est réservée à notre communauté

Vous êtes inscrit ? Identifiez-vous ou inscrivez-vous