Remonter

Pour une éducation sereine

Et si l’erreur était la clef de la réussite ?

A la maison, comment aider votre enfant à rebondir sur une erreur, en s’inspirant de la pédagogie Montessori ?

Le premier pilier de la pédagogie Montessori est largement connu de tous : l’enfant travaille de façon autonome, en faisant appel à tous ses sens. C’est par le toucher, l’ouïe et la vue qu’il peut, par de nombreuses manipulations, comprendre des phénomènes abstraits.

Le deuxième pilier est moins connu : il définit l’erreur comme une clef de réussite.

Alors que dans des systèmes éducatifs plus traditionnels, l’erreur (encore trop souvent appelée « faute ») constitue un manquement, comment Maria Montessori parvient-elle à la considérer comme un levier d’amélioration ?

tonmeilleurprofesseurest0atadernic3a8reerreur-default

Dans une école Montessori, chaque enfant travaille selon un plan de progression individualisé et contrôle ses erreurs à l’aide d’une grille d’auto-évaluation. Non seulement il trouve seul ses erreurs mais il apprend également à les corriger lui-même - l’enseignant n’intervenant que pour un éventuel point de blocage. L’élève est entraîné à se poser les bonnes questions :

Dès leur plus jeune âge, ces élèves n’ont pas peur de se tromper car ils ont intégré que l’erreur fait partie du processus d’apprentissage. Ils savent qu’une erreur est l’occasion de mettre en évidence une difficulté à consolider, pour progresser.

A la maison, comment aider votre enfant à rebondir sur une erreur, en s’inspirant de la pédagogie Montessori ?


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie