Remonter

Cycle 1

Une école où les enfants vont apprendre ensemble et vivre ensemble

Apprendre à vivre ensemble dès le plus jeune âge, c'est s'ouvrir sur les autres et construire les bases du citoyen que l'enfant sera demain. 

Comprendre la fonction de l’école

Votre enfant doit d’abord comprendre ce qu’est une école : c’est un endroit avec des règles et un fonctionnement bien spécifique, dans lequel il vient pour « apprendre ». Il faut donc qu’il se familiarise avec les règles de l’école et le nom et la fonction de chaque endroit de l’école (la cour, la bibliothèque, le bureau de la directrice, la cantine…). Il est important qu’il connaisse aussi le nom et le métier des adultes qui travaillent dans l’école.

Votre enfant va aussi, tout doucement, entrer dans son rôle d’élève. Pour cela, il doit d’abord comprendre qu’à l’école, il n’est pas tout seul ! Il y a d’autres élèves dont les adultes doivent s’occuper, il faut suivre le rythme des horaires, il y a des règles collectives à respecter… il ne peut donc pas faire ce qu’il veut quand il veut.

Vivre ensemble

Pour devenir élève, il faut aussi qu’il comprenne que les activités qu’il fait à l’école lui servent à apprendre quelque chose. Pour cela, l’enseignant l’aide à prendre conscience de ce qu’il apprend pendant un jeu ou une activité, en expliquant bien, avant l’activité, quels sont les objectifs; puis il peut, à la fin de l’activité, redemander à l’élève d’expliquer ce qu’il appris pendant cette activité. Par exemple, sur une fiche sur laquelle sont dessinés des pommiers avec des pommes, l’enseignant peut demander à l’élève de colorier 3 pommes dans chaque pommier; si à la fin l’enfant dit qu’il a appris à colorier pour faire joli, c’est qu’il n’a pas compris le but de l’activité, qui était de s’entraîner à compter. L’enseignant aide les élèves à régulièrement « faire le point » sur ce qu’ils sont en train d’apprendre: « hier nous avons appris à faire…. Aujourd’hui, nous allons apprendre la même chose, mais un peu différemment, ensuite il restera encore ça à apprendre… ». Les élèves peuvent ainsi se représenter le « chemin » qu’ils ont parcouru et ce qu’il leur reste à parcourir.

Votre enfant doit aussi commencer à prendre des premières habitudes de travail : respecter la consigne, organiser son matériel, ranger le matériel, chercher ou demander de l’aide si besoin est, faire des efforts même si l’activité est un peu longue ou difficile, aller jusqu’au bout d’une activité. L’enseignant encourage aussi ses élèves à s’entraider, à coopérer (se mettre à plusieurs pour réussir quelque chose de difficile), à commencer à prendre des initiatives et à faire leurs propres choix. Quand il faut choisir une activité ou une couleur pour une peinture par exemple, certains enfants savent déjà très rapidement ce qu’ils préfèrent alors que d’autres vont toujours faire les mêmes choix que leur copain ou copine, ou changent d’avis tout le temps.

Quand votre enfant apporte son cahier ou son classeur à la maison, ou bien quand vous voyez un nouveau « travail » affiché dans l’école, vous pouvez lui demander d’expliquer quelle était la consigne (que fallait-il faire ?) et s’il a réussi ou pas, pour l’habituer à « prendre conscience »  de ce qu’on attend de lui.

Construire sa personnalité au sein d’un groupe

En arrivant en petite section, un enfant est en général très «centré sur lui-même ». Il découvre, très progressivement, le rôle du groupe. Il apprend d’abord à accepter de partager les jeux, à accepter que l’enseignant ne s’occupe pas que de lui, à attendre son tour pour parler ou pour passer à une activité. Par exemple, en sport, il devra attendre son tour pour sauter sur le gros tapis. Il apprend aussi à suivre le rythme collectif (c’est l’heure de la récréation, de la sieste).

Au début, c’est l’adulte qui « impose » les règles. Puis en grandissant, les élèves sont capables eux-mêmes de construire un règlement car ils ont compris à quoi servent les règles dans un groupe. Les règles comprennent évidemment des obligations (ne pas taper, respecter le matériel, attendre son tour, ranger…) mais aussi des droits (s’exprimer, être écouté, être aidé et protégé, jouer, se tromper…) 

Ils apprennent aussi peu à peu à faire des activités à plusieurs, ce qu’on appelle des projets collectifs, dans lesquels il faut coopérer. Ils développent ainsi leur capacité à donner leur point de vue, à discuter avec les autres élèves qui sont d’accord ou pas avec eux, à participer à des votes pour prendre une décision collective, à accepter des compromis.

Les enfants assimilent aussi les règles de base de la vie en société : respecter des règles de politesse, les règles de la communication (expliquer clairement ce qui ne va pas au lieu de taper ou de crier, écouter ce que les autres ont à dire). Ils apprennent également à découvrir et questionner certaines valeurs de l’Ecole : la laïcité, l’égalité garçons-filles, le respect de chacun malgré les différences, l’entraide et la coopération (et non la compétition), la justice. L’enseignant transmet ces valeurs à travers son propre comportement, mais il peutaussi proposer des moments de discussion ou des petits « débats », ou bien des lectures qui abordent ces thèmes. La scolarisation des élèves en situation de handicap participe pleinement de cet apprentissage. 

Partager

Les enseignants font très attention à ce qu’un esprit de compétition ne s’installe pas entre les enfants, car cela est vraiment négatif pour l’ambiance de la classe. Les classes dans lesquelles les enfants coopèrent, s’entraident, se félicitent et ne se jugent pas sont des classes plus calmes, et plus favorables aux progrès de tous les enfants. 


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie