Remonter

Cycle 1

Une école qui s'adapte aux jeunes enfants

A la maternelle, la relation avec les parents est très importante pour que l’enfant se sente bien et puisse entrer dans son « rôle d’élève ». 

Une école qui accueille les enfants et leurs parents

A la maternelle, la relation avec les parents est très importante pour que l’enfant se sente bien et puisse entrer dans son « rôle d’élève ».  L’école et la famille doivent réussir à se faire confiance et à communiquer le plus clairement possible. Votre enfant doit sentir que l’école et sa famille sont des « partenaires » et non des « adversaires »!

En Petite Section, vous verrez l’enseignant tous les jours puisque l’accueil a lieu dans la classe. Vous pourrez donc lui parler à ce moment-là ou à la fin de l’école, mais vous pourrez aussi lui demander un rendez-vous pour discuter plus tranquillement. Pensez aussi à regarder les affichages et le cahier de liaison (ou le carnet).
Si votre enfant vous parle d’un souci qu’il rencontre à l’école, n’hésitez pas à en parler à l’enseignant. En effet, il est parfois difficile de se faire une idée de l’ampleur du problème quand un enfant le raconte ; il dramatise parfois de petits détails. A l’inverse, il peut ne pas avoir parlé d’un souci plus important à l’enseignant, qui du coup peut ne pas être au courant. Il faut donc en parler pour savoir exactement ce qu’il en est.

Au début un enfant peut avoir beaucoup de mal à quitter ses parents le matin; cette période peut se poursuivre plus ou moins longtemps… Pour faciliter cette séparation,  l’accueil des enfants se fait en général chaque matin directement dans la classe, avec les parents.  L’enseignant et l’ATSEM* essayent d’être plus disponibles à ce moment là pour les enfants qui en ont le plus besoin.

Les parents dans la classe

Pour faciliter l’arrivée à l’école le matin, essayez de ne pas arriver juste avant la fermeture des portes. Vous pourrez ainsi profiter d’un petit moment avec votre enfant dans sa classe, pour regarder ce qui est accroché au tableau ou aux murs, lire des informations, ou bien commencer à lire un livre ou l'aider à s’installer à une activité qu’il continuera tout seul après votre départ. Cependant, il  vaut mieux ne pas  trop s’attarder car cela peut rendre le moment où vous partirez plus difficile... Vous trouverez vous-même ce qui convient le mieux à votre enfant, et l’enseignant saura vous conseiller pour trouver le bon équilibre.

Une école qui accompagne les transitions vécues par les enfants

A l’école, votre enfant va vivre beaucoup de changements, de transitions. C’est-à-dire qu’il va souvent changer de lieux, d’adultes qui s’occupent de lui, de matériel, de façons de travailler, en passant d’une année à l’autre mais aussi pendant une simple journée d’école. Les enseignants essayent defaire en sorte quetous ces changements ne soient pas vécus comme des « chocs ».

Par exemple, au début de la maternelle, l’école essaye d’abord de faciliter l’entrée des enfants en petite section, en favorisant la communication avec les familles, et en créant des liens avec les crèches qu’ont fréquentées les enfants avant. Cette communication peut se faire par des réunions entre adultes, des documents d’information distribués aux parents (un livret d’accueil par exemple)  mais aussi en organisant des visites de l’école pour les futurs élèves. De manière générale, tout au long des 3 années de maternelle, une communication régulière est entretenue avec les familles. 

A la fin de l’école maternelle, le lien vers l’élémentaire est facilité. Par exemple, en fin de grande section, les élèves peuvent aller visiter la classe de CP, peut-être y passer un moment, poser des questions aux élèves de CP ou même participer à un projet avec eux. L’enseignant de grande section change aussi un peu ses méthodes en fin d’année: il habitue peu à peu les élèves à faire des activités plus longues, à être plus autonome (travailler seul), à se concentrer plus longtemps … Il y a aussi des réunions entre enseignants de grande section et de CP pour pouvoir suivre au mieux les élèves.  

Les enseignants du RASED, Réseau d’Aide Spécialisée aux Elèves en Difficulté, jouent un rôle important dans le suivi des élèves tout au long de la scolarité et peuvent participer à ces réunions

De plus, dans une même journée, (surtout dans les écoles de villes, avec plusieurs classes), les enfants vont être pris en charge par d’autres adultes que l’enseignant.  Par exemple, pendant la sieste ou aux activités périscolaires, ce sont des animateurs et/ou des ATSEM qui s’occupent d’eux. Il peut aussi parfois y avoir des moments où les enfants vont faire une activité particulière avec un autre maître ou une autre maîtresse de l’école (ce qu’on appelle un  « décloisonnement »). Votre enfant doit donc bien comprendre qu’il y a d’une part un temps « scolaire », avec les enseignants; et d’autre part un temps « périscolaire » avec des personnels employés par la commune. Cette différence est difficile à faire, surtout pour les petits. L’enseignant peut les y aider en faisant par exemple un emploi du temps très simple avec un code couleur (une couleur pour le scolaire, une couleur pour le périscolaire) ; mais aussi en en expliquant et en répétant, tous les jours, à chaque changement : « maintenant, l’école est terminée, c’est l’heure des activités avec les animateurs » ou « maintenant, on est avec la maîtresse, donc c’est l’école, pour apprendre». Un emploi du temps régulier aide aussi les enfants à vivre ces changements (avec les mêmes types d’activités qui reviennent  tous les jours dans le même ordre).

Une école qui tient compte du développement de l’enfant

Les enfants accueillis à l’école maternelle ont tous des niveaux différents de maturité, de langage, de socialisation (leurs rapports avec les autres enfants). Les différences sont très marquées à cet âge là. L’enseignant en maternelle adapte ce qu’il demande aux élèves à ces différences, ce qui veut dire qu’il essaye d’amener chaque enfant le plus loin possible en fonction de ce qu’il sait déjà faire. Par exemple, en début de grande section, certains élèves sont déjà capables d’écrire en « attaché » ( ce qu'on appelle aussi lettres cursives) alors que d’autres ont encore du mal à écrire leur prénom en lettres capitales sans se tromper et en traçant correctement les lettres. Ceci est tout à fait normal, et chaque enfant peut progresser à son rythme ! Autrement dit, on ne force pas votre enfant à faire quelque chose qu’il n’est pas encore capable de réussir, mais on l’encourage à toujours aller un peu plus loin que ce qu’il sait déjà faire.

L’espace est aussi adapté aux jeunes enfants. Dans une classe maternelle, il y a des espaces organisés : un coin dînette,  un coin bibliothèque, un coin peinture, un coin des constructions… Chaque coin ou atelier permet aux enfants de manipuler, d’essayer, de jouer, d’apprendre… 

Activité d'une classe de maternelle

L’organisation de la classe et des autres endroits de l’école (la cour, le préau, le dortoir…) permettent de répondre :

Pour aider votre enfant, apprenez-lui dès que possible à se moucher tout seul, à s’essuyer tout seul aux toilettes, à s’habiller… Comme ça, à l’école il sera beaucoup plus autonome et sera très fier de « savoir faire » tout seul sans avoir besoin de toujours demander de l’aide à un adulte ! Concernant les habits, il est vraiment important que votre enfant soit habillé de manière confortable car il bougera  beaucoup toute la journée (il y a du sport tous les jours) et surtout qu’il ait des habits faciles à enfiler : pantalons à taille élastique, chaussures sans lacets…

L’organisation du temps occupe une place importante Un enfant de trois ans assis à une table ne peut pas se concentrer sur une tâche aussi longtemps qu’un enfant de cinq ans. Les temps de repos ne sont pas non plus les mêmes pour tous. Au cours de la journée, l’enseignant met donc en place une suite de nombreuses activités dont il fait varier la durée, le type d’effort demandé (plus ou moins difficile), la position de l’enfant (assis, debout, en mouvement…), le lieu dans l’école… Au cours de la journée, les élèves vivent donc des temps très différents : travail d’écriture à une table, moment de jeu libre, travail en groupe sur les bancs, manipulation libre, travail guidé… 

Une école qui évalue de façon positive


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie