Remonter

Développer le langage

Le Langage écrit

Pour découvrir le monde de l’écrit, l’élève s’habitue à entendre et comprendre des textes lus par l’adulte ; il prend conscience du rôle de l’écrit et qu’on n’écrit pas comme on parle. 

Pour commencer à écrire des mots tout seul, l’enfant doit savoir isoler les sons des mots (la « phonologie » abordée dans la partie sur le langage oral) ; mais il doit aussi avoir compris le principe alphabétique et tracer correctement les lettres.

Ecouter de l’écrit et comprendre

L’enseignant apprend progressivement à ses élèves à comprendre des textes lus de plus en plus longs et de plus en plus complexes (avec des phrases plus longues et du vocabulaire plus précis et riche). Il lit des albums de jeunesse, des albums documentaires mais aussi des magazines de jeunesse (comme par exemple TralalireWakou).

Vous aussi lisez-lui des histoires de plus en plus longues ou des magazine adaptés : vous trouverez du choix et des conseils à la bibliothèque.

Ecriture

Découvrir le rôle de l’écrit

Les élèves apprennent peu à peu au cours des années à quoi sert l’écrit, dans des situations où ils en ont besoin.  

Si par exemple les élèves ont exposé dans le « musée de classe » des objets réalisés en pâte à modeler, l’enseignant peut leur proposer d’inviter une classe voisine à venir voir leur travail. Les enfants sont alors amenés à préparer une invitation écrite mais aussi des étiquettes avec des légendes pour chaque objet en pâte à modeler. S’ils veulent faire un gâteau roulé pour un anniversaire, il leur faut trouver la recette dans un livre de recettes. Les élèves peuvent également entamer une correspondance avec une autre classe autour d’un projet particulier : ils doivent alors envoyer des courriers (et donc en recevoir!), par la poste ou par e-mail.

Si vous envoyez ou recevez des cartes postales, montrez-les à votre enfant et dites-lui éventuellement ce qui y est écrit. Vous pouvez aussi lui montrer les livres que vous appréciez (un roman, un livre de recettes, une bande dessinée, une revue) en lui expliquant que lui aussi pourra les lire plus tard.

Comprendre qu’on n’écrit pas comme on parle 

Avant de savoir écrire par lui-même, votre enfant comprend progressivement qu’on n’écrit pas comme on parle : on ne parle ni comme dans une histoire, ni comme dans un courrier. Il apprend petit à petit, en dictant à l’enseignant (les explications à écrire en bas de son dessin, un compte-rendu d’une sortie…) que l’on doit améliorer, transformer sa phrase pour l’écrire.

Découvrir le « principe alphabétique » c’est-à-dire la relation entre les lettres et les sons

Découvrir le principe alphabétique, c’est comprendre que les lettres correspondent à des sons qu’elles permettent d’écrire : la lettre « s » permet d’écrire le son [ ssssss ].

A l’école maternelle, l’enseignant n’apprend pas aux élèves à lire.  En revanche, quand l’enfant en est capable, l’enseignant l’encourage à faire des premiers essais d’écriture

Commencer à écrire tout seul

Apprendre à tracer les lettres 

En petite section, le « graphisme » (manière de tracer les traits) permet aux enfants d’apprendre à maîtriser leurs gestes, à les guider par le regard et à se repérer dans la feuille. 

Encouragez ses premiers dessins et graphismes ! Fournissez à votre enfant du papier et des crayons, vous verrez qu’il sera prêt à se concentrer longtemps sur cette activité qui peut se faire facilement et n’importe où. S’il en a envie, offrez-lui à l’occasion un joli cahier de graphisme (vous en trouverez en librairie).

En moyenne et grande sections, l’enseignant propose des modèles plus variés et il montre précisément aux élèves les gestes qui préparent plus directement à l’écriture cursive (ce qu’on appelle aussi les lettres « attachées ») : ponts à l’endroit ( ∩ ) ou à l’envers ( U ), vagues, boucles, etc.

Les enfants apprennent progressivement à tracer des graphismes de gauche à droite, et en avançant de manière régulière et alignée sur la feuille. L’enseignant insiste sur la tenue de l’enfant sur sa chaise, sur la manière de placer sa feuille sur la table et sur la tenue du crayon (si l’élève a la main crispée, il aura du mal à obtenir des gestes précis).

Quand l’élève copie des mots en lettres capitales (lettres « majuscules » ou « bâtons »), il apprend à veiller à l’ordre des lettres (il apprend que si les lettres ne sont pas à la bonne place, on ne peut plus lire correctement le mot).

Lorsque votre enfant maîtrise bien ses gestes, tient sans effort son crayon ou son feutre, parvient à reproduire des petits graphismes variés en respectant le modèle, de manière régulière, il peut commencer à écrire en lettres « attachées » ou cursives.

S'entraîner à écrire

Cette écriture nécessite un entraînement pour apprendre à tracer chaque lettre, puis l’enchaînement de plusieurs lettres. Cet entraînement se fait avec l’enseignant qui veille au sens dans lequel la lettre est formée : si l’élève écrit la lettre i de droite à gauche, il ne peut pas attacher directement la lettre suivante… Il s’entraîne notamment à écrire son prénom afin de savoir l’écrire sans modèle.

Les enfants sont généralement capables de commencer à écrire des lettres cursives en grande section, plutôt dans la deuxième moitié de l’année scolaire. Quelquefois, certains enfants sont prêts plus tôt, mais quoi qu’il en soit l’apprentissage de l’ensemble des lettres cursives devra se poursuivre au CP.

Parallèlement, à partir de la moyenne section et plus encore en grande section, ils apprennent à reconnaître les lettres dans les trois écritures lettres capitales (« bâtons »), scriptes (les minuscules imprimées) et cursives (« attachées »). Ils peuvent s’y entraîner notamment en copiant des textes en lettres scriptes sur l’ordinateur : ils doivent alors chercher la lettre capitale correspondante sur le clavier. 

Lettres cursives

Votre enfant veut écrire des lettres capitales ou cursives ? Faites lui un modèle. Il prendra plaisir à apprendre à écrire son prénom ainsi que ceux des membres de sa famille. Vous pouvez aussi l’encourager à faire un dessin pour les anniversaires de la famille et signer de son prénom, puis recopier « bon anniversaire » quand il en sera capable. Cela doit toutefois toujours rester un plaisir !

Essayer d’écrire un mot tout seul

Les enfants apprennent progressivement, généralement à partir de la grande section, à trouver eux-mêmes comment écrire un mot en utilisant des “morceaux de mots” et des lettres qu’ils connaissent bien, par exemple à partir des prénoms de la classe.

Les étiquettes avec les prénoms des enfants sont donc beaucoup utilisées à l’école : on apprend d’abord à les reconnaître, on les observe, puis on cherche si on retrouve les mêmes lettres dans certains prénoms, on remarque que deux prénoms finissent ou commencent par les mêmes lettres : Fabrice et Fatoumata, Alice et Patrice.

Dès la petite section, les élèves reconnaissent certains prénoms, en grande section, ils reconnaissent généralement tous les prénoms de la classe.

D’autre part, l’enseignant écrit régulièrement des mots au tableau ou sur des affiches (les jours de la semaine, des noms de personnages d’histoires connues, des mots comme école, Noël, etc) et les élèves observent puis apprennent à repérer ces mots. 

A partir de la moyenne section et en grande section principalement,


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie