Remonter

Cycle 2

Le programme de mathématiques au cycle 2

Au cycle 2, l’enseignement des mathématiques occupe 5 heures dans l’emploi du temps hebdomadaire de votre enfant. 

Il se décompose en trois grands domaines :

Dans ces trois domaines, votre enfant est entraîné à résoudre problèmes simples de la vie courante, qui vont se complexifier à mesure qu’il progresse dans le cycle : les nombres sont plus grands, les calculs attendus plus compliqués, le contexte des problèmes plus éloigné de son quotidien, etc.

Au cycle 2, la résolution de problèmes est essentielle. Votre enfant va développer ses capacités à chercher, raisonner et communiquer.

Les problèmes lui permettront d'aborder de nouvelles notions en maths.

A chaque nouvelle notion en maths, s’il est capable de s’en servir pour résoudre un problème, c’est que cette notion est acquise.

Les problèmes lui apprendront aussi à savoir se poser les bonnes questions et à chercher dans ses connaissances mathématiques les outils pour répondre à ces questions. 

Programme maths Cycle 2

Quels repères de progressivité ?

Depuis la réforme des programmes, votre enfant a la chance de bénéficier des trois années du cycle 2 pour acquérir des connaissances et des compétences qui doivent être maîtrisées en dernière année du cycle.

Rappelons que le cycle 2, qui constitue le cycle des apprentissages fondamentaux, couvre le CP, le CE1 et le CE2. N’hésitez pas à consulter notre fiche sur l’organisation du cycle 2 pour plus d’informations.

Toutefois, les nouveaux programmes précisent parfois des « repères de progressivité » pour des connaissances et des compétences à acquérir en fin de chaque année du cycle.

L’étude des nombres

Au cycle 2, votre enfant va consolider sa compréhension des nombres entiers. Un travail en amont a déjà été fait en ce sens au cycle 1. 

Il va comprendre et apprendre les différentes manières de désigner les nombres (écritures en chiffres, noms à l'oral), les différentes façons de composer ou décomposer un nombre (double, moitié, ou encore les unités, dizaines, etc.).

Au CP, votre enfant comprend le fonctionnement de notre système de numération jusqu’à 99.
Au début du CE1, il découvre la centaine et n’a aucune difficulté pour acquérir tous les autres nombres jusqu’à 1 000.
Au CE2, il connaît les nombres entiers jusqu’à 10 000

L’enjeu de la découverte des nombres au CP est d’amener votre enfant à l’abstraction mathématique en passant par deux étapes : la manipulation et la mise en image.
Ces 2 étapes sont nécessaires pour comprendre les mathématiques. C'est pourquoi les enseignants organisent très souvent l’apprentissage des nombres grâce à un tableau de numération

L’entraînement aux calculs

Le calcul occupe une place primordiale au cycle 2 : calcul mental, calcul en ligne et calcul posé.

Le calcul mental consiste à effectuer un calcul sans support : votre enfant utilise sa mémoire et sa réflexion.

Dès le CP, il doit être entraîné systématiquement. Après avoir compris le sens de l’addition et de la soustraction, votre enfant fait du calcul mental quotidiennement. Les tables doivent être apprises par cœur et sues comme des comptines : le résultat doit être automatique.

Dès le CE1, l'enseignant de votre enfant alterne le calcul automatisé (autrement dit, le « par cœur » avec les tables d’additions, les tables de multiplication, les compléments à 10, les doubles et les moitiés) et le calcul réfléchi (qui sera rapide et bon si le calcul automatisé est acquis), c’est le calcul « raisonné ».

Le calcul en ligne est un calcul écrit sur une feuille et posé en ligne.

Par exemple : 42+15= ?
L’élève additionne d’abord les unités puis les dizaines ou il décompose (40+2+10+5= 50+7 = 57).

Le calcul posé est un calcul posé en colonnes. 

Votre enfant effectue l’opération suivant une technique enseignée par son professeur. 

Au CP, il apprend à poser les additions en colonnes avec des nombres de deux chiffres.
Au CE1, il consolide la maîtrise de l’addition avec des nombres plus grands et avec des nombres de taille différente. Il apprend également à poser la soustraction.
Enfin, au CE2, il apprend une technique de calcul posé pour la multiplication, tout d’abord en multipliant un nombre à deux chiffres par un nombre à un chiffre (45 x 8) puis avec des nombres plus grands. 

Quelle que soit l'opération enseignée, il est important que votre enfant en comprenne le sens avant la technique :

Les mesures

Les grandeurs étudiées au cycle 2 sont :

Au cycle 2, un travail important de manipulation et d’estimation est réalisé en classe à l’aide des instruments de mesure.

L'objectif est de donner du sens et des repères à ces grandeurs (pour les longueurs : règle graduée, bande de papier, ficelle ; pour les masses : balance à plateaux et à lecture directe; pour les contenances : un verre mesureur, des récipients pour transvaser ; pour les durées : un calendrier, un sablier, une horloge, un chronomètre, etc.).

Au CP, votre enfant se contente de comparer des mesures (le double, la moitié). Les unités de mesures ne sont introduites qu’à partir du CE1 :

C'est également au CE1 que votre enfant apprend à mettre toutes ces unités en relation et effectuer des conversions.

La géométrie

Au CP, la géométrie est une initiation. Le professeur de votre enfant poursuit le travail de repérage dans l’espace démarré en maternelle.
Votre enfant se familiarise également avec deux outils essentiels : la règle et le crayon à papier bien taillé. Il découvre aussi les propriétés de quelques figures géométriques (le carré, le rectangle, le cercle, etc.).

Au CE1, votre enfant commence à reproduire et tracer des figures géométriques, en utilisant la règle et l’équerre. Il découvre également la symétrie.  

Au CE2, l’objectif est d’amener votre enfant à poser un regard « géométrique » sur une figure ou un solide, en s’aidant d’instruments (la règle graduée, l’équerre, le compas, etc.). 

Pour pouvoir expliquer les caractéristiques des figures et les relations qui existent entre elles, il a besoin d’un vocabulaire spécifique et précis, qui remplace le langage courant (on parle d’un cercle et non d’un rond, d’un segment de droite et non d’un trait, d'un angle et non d'un coin, etc.).

Comment sont enseignés les maths au cycle 2 ?

L’enseignant de la classe de votre enfant fera peut-être des liens avec d'autres domaines d'enseignement, comme « Questionner le monde » ou même le sport pour que les élèves y rencontrent des grandeurs qu'ils apprennent à mesurer.

Par exemple en sport, il est possible de faire un lien entre le saut en longueur et les mesures de longueurs à connaître et savoir manipuler en fin de cycle 2.

Ou bien en sciences : il est tout à fait possible que l’enseignant de votre enfant profite de l’étude de l’espace lointain en géographie (et savoir s’y situer) pour faire manipuler les très grands nombres en numération et en calcul.

En mesures, il est possible de faire un lien également avec l’histoire en début de CP et CE1 car il est demandé dans les programmes de savoir se repérer dans le temps : années, mois, semaines, jours…. Le lien avec les mesures peut être fait en classe avec la compréhension de la durée en mesures et de la lecture des heures !

Ce qui est attendu de votre enfant en fin de cycle 2 en maths 

Dans le domaine des nombres et des calculs :

Dans le domaine des grandeurs et mesures :

Dans le domaine de l’espace et la géométrie :

Pour accompagner au mieux votre enfant dans les apprentissages de maths, retrouvez nos conseils ciblés, dans les fiches rédigées pour chaque niveau :