Remonter

Interviews

Découvrir la discipline positive

Nous rencontrons Anne Burrus, formatrice certifiée en Discipline Positive. Mais la discipline positive, c’est quoi ? 

La Discipline Positive est une approche éducative mise en place par une américaine, Jane Nelson, dans les années 80. Etudiante en dernière année de psychologie à l’université avec pour objectif d’être diplômée en développement de l’enfant, elle s’est pourtant retrouvée débordée par ses 5 enfants.

Jane Nelsen a alors découvert les travaux de Alfred Adler, psychologue autrichien, contemporain de Freud, qui exerçait dans les années 30. C’est lui qui a posé l’idée qu'un individu est un être social, qui a besoin d’appartenir pour exister. Et il a mis en place des pratiques très concrètes notamment des groupes pour les parents et pour les enseignants pour les accompagner comme éducateurs.

Jane Nelson propose donc une approche éducative fondée sur la fermeté ET la bienveillance. Il s’agit bien de conjuguer les deux ensemble, simultanément. 

La fermeté, c’est le respect de l’adulte, le respect de soi, les valeurs qu’on veut transmettre.

La bienveillance, c’est l’écoute, la compassion, la connexion avec l’enfant. 

Discipline positive

Comment expliquez-vous l’essor de toute cette mouvance « Discipline Positive », « Education Positive… »? 

Le monde a changé. La majorité des parents, des enseignants ont été élevés dans une autorité verticale (les femmes étaient soumises à leur mari, les enfants à leurs parents…).

Aujourd’hui, nous vivons dans un monde horizontal : dans les PME, les pépinières …. Les enfants copient les modèles qui les entourent et refusent cette autorité verticale. La hiérarchie en tant que telle est de moins en moins tolérée. 

Les résultats académiques de la France sont en baisse d’après l’enquête PISA de 2012. Il y a deux raisons à cela :

Il faut donc changer notre façon d’aborder l’éducation.

On a l’impression que c’est assez récent, est-ce que les jeunes et les parents d’aujourd’hui en ont plus besoin que ceux d’hier : 

A notre époque, c’était comme ça, on ne se posait pas la question. Aujourd’hui, avec la mondialisation, on voit d’autres modèles, comme les enfants élevés avec de l’encouragement.

L’autorité est remise en cause : elle peut entraîner la rébellion ou le retrait. Cette autorité verticale fonctionne  à court terme : l’enfant va obéir.

En Discipline Positive on va s’intéresser à ce que cela va lui enseigner à long terme …

Quel adulte sera votre enfant s’il a appris obéir sans se poser de questions, à tolérer les insultes, le rabaissement…?
Comment fera-t-il en terme d’initiative ? en terme de référentiel interne ?
Sera-t-il toujours dépendant du regard de l’adulte ? de l’autre ? de son patron ?

Il s’agit vraiment de savoir ce qu’on veut leur apprendre pour plus tard ! Quels adultes veut-on former ?

Un enfant réussit mieux quand il se sent mieux

Jane Nelsen

L’ambiance de classe, l’entraide, la coopération sont des vrais outils de la réussite. 

Qu’est-ce qui vous a donné envie de consacrer votre temps à cette discipline positive ?

Comme pour d’autres, c’est souvent mon expérience de mère et des difficultés rencontrées avec mes enfants qui m’ont amené à remettre en cause une façon de faire que je voyais échouer. Il m’a fallu trouver une solution :  La Discipline Positive a été une alternative.

Pour tout vous dire, au départ, je n’y croyais pas plus que ça. J’ai fait confiance au process et cela m’a aidé à changer de regard.

Mais attention, il faut du temps ! Petit pas par petit pas. Il n’y a pas de baguette magique.

C’est parfois simplement une question de formulation, de proposition. Ne pas dire à notre enfant « je te demande de le faire, alors fais-le », mais « comment je peux t’aider ? ». On passe de l’imposition à la coopération dans le respect mutuel. 

Prenez le temps d’aller à la rencontre de votre enfant. 

Il faut aussi parfois savoir se taire, ne pas trop parler.

Un simple « je suis là » suffit parfois. 

Vous animez des ateliers, est-ce que vous pouvez nous dire ce que vous apprenez aux parents ? et quels types de parents viennent vous voir ? 

Tous types de parents viennent nous voir, de tous les milieux sociaux. Ce sont souvent des parents déjà « en marche » et souvent des mères d’abord. 

On voit les parents évoluer de séance en séance, ce qui est une vraie récompense. Ils s’y approprient les outils de la Discipline Positive. Toutes les semaines, ils apprennent de nouveaux outils et pratiquent des exercices pendant les ateliers pour explorer ce que cela génère chez leurs enfants en terme de ressenti/pensée/décision. 

Est-ce qu’il faut avoir la même discipline avec un enfant et avec un ado ? 

La Discipline Positive est une approche éducative tout aussi bien avec les enfants qu’avec les adolescents. Les parents d’ados n’ont pas les même préoccupations, pas les mêmes problématiques (sorties, addiction, écrans…). Alors nous essayons d’organiser des ateliers centrés sur les adolescents.

Est-ce que vous vous adressez exclusivement aux parents ou aussi aux professeurs ? 

Il y a des formations pour les enseignants. Les établissements scolaires proposent toujours des formations : c’est dans ce cadre que nous intervenons. Elles durent ½ journée ou 1 / 2 ou 3  journées sur l’année.

On peut aussi, à la demande d’un professeur, intervenir dans la classe, pendant 30mn par semaine. La séance est alors inscrite dans l’emploi du temps. Ce sont des ateliers qui développent le travail en coopération. Temps d’échange en classe. 

3 clefs essentielles pour élever un enfant ? 

Est-ce que vous pouvez nous recommander des lectures ? 

Le Défi de l’enfant de Rudolf Dreikurs. 
150 phrases outils précieuses pour sortir du conflit. 

Introduction à la psychanalyse d’Adler.

C’est le fondement de la Discipline Positive. Comme le livre est difficile à trouver, nous vous donnons les 5 principes fondamentaux :

La discipline positive , Jane Nelsen

9782810005024 copie

La discipline positive pour les adolescents , Jane Nelsen et Lynn Lott

Comment les parents peuvent-ils venir à la rencontre de la Discipline Positive ? 

Ils peuvent me joindre
anneburrus@disciplinepositive.fr
06 38 43 14 05
www.disciplinepositive.fr

Quelques témoignages enfin … 

«Parents de 3 jeunes enfants, nous avons, mon mari et moi-même, beaucoup de questionnements sur la Discipline Positive, pour en avoir entendu parler. Nous avons eu la chance d’assister à l’atelier co-animé par Anne et Solène en juin 2015. Quel soulagement d’avoir pu constater que nous étions des parents « normaux » face à des situations « normales » avec nos enfants ! Quel bonheur de découvrir que nous avions,  tous les parents réunis,  entre nos mains la potion magique pour accompagner nos enfants « avec bienveillance et fermeté ».  Anne et Solène ont su nous mettre en mouvement et aller chercher en nous les ressources pour encourager et trouver des alternatives aux punitions. Le mouvement des ateliers est cadencé par des jeux de rôles, des mises en situation et des moments d’échanges. Nous avons terminé l’atelier avec l’envie de partager cette expérience au-delà de la pratique avec nos enfants et avons étendu l’utilisation de la DP dans nos métiers RH, et cela est tout aussi efficace ! ». 

Découvrez aussi un reportage sur la Discipline Positive

Plus d'Interviews