Remonter

Découvrir "les maths"

Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées

En arrivant à l’école maternelle, votre enfant a déjà joué avec des formes à empiler, emboîter ou encastrer. 

Il a par exemple d’abord essayé de nombreuses fois de faire entrer un objet rond dans un trou de forme carrée avant de le glisser  dans le trou de la forme adaptée. L'essai, l'erreur et l'expérimentation sont nécessaires tout au long de l'apprentissage de l'enfant, et même tout au long de la vie d'homme. A l’école maternelle, il comprend les différences entre les formes et apprendre à les nommer : “pointus”, ronds, avec 4 côtés, avec 5 faces.... 

De la même manière, votre enfant a remarqué qu’il y a des choses plus grandes, plus petites, plus lourdes, plus légères, ou bien dans lesquelles on peut mettre plus ou moins d’eau, il apprend à l’école à comparer, à expliquer, à essayer de prouver ces différences et à pouvoir ensuite classer les objets. Ce travail constitue la base de la géométrie et de la mesure qui sont enseignées à l’école élémentaire.

Les enfants manipulent beaucoup de matériel pour explorer les formes et les grandeurs, car c’est par la vue et le toucher qu’ils apprennent à les connaître, et chaque activité, chaque construction ou chaque jeu, est accompagné d’un moment  de discussion qui permet d’identifier des caractéristiques (nombre de côtés, bord droits ou courbes...) et d’établir des comparaisons (plus grand, plus petit…). Le langage a alors toute sa place tant pour comprendre que pour décrire. 

Explorer des formes

Manipuler et reconnaître les formes de base

Paul Klee

« Mettre ensemble ce qui va ensemble » : Par cette activité régulière, menée en groupe ou bien individuellement, les enfants découvrent que certains objets appartiennent à plusieurs catégories alors que d’autres objets n’y appartiennent pas… Ils établissent des catégories qu’ils expliquent à leurs camarades. Ils peuvent ainsi dire par exemple en petite section : « J’ai mis les objets qui roulent ensemble», puis « j’ai mis les objets pointus ensemble ». En grande section, ils affinent encore leurs critères : « J’ai mis ensemble les formes qui ont 4 côtés ».

Les élèves apprennent d’abord à distinguer des solides : cube, boule, pyramide, cylindre. Ils peuvent jouer avec mais aussi prendre les empreintes de leurs faces avec de la peinture et ainsi découvrir les formes planes : carré, rectangle, triangle, cercle, qu’ils apprennent à nommer, puis à dessiner, avec des pochoirs puis à main-levée. Ils peuvent aussi observer des reproductions de tableaux de Paul Klee ou d’autres artistes et chercher à y trouver des formes puis essayer de les dessiner à leur tour.

Afin d’aider l’élève dans la reconnaissance des formes, l’enseignant peut également mettre en place en petite section des jeux ou des parcours à suivre lors d’activités physiques (au signal, rejoindre le plus vite possible la forme indiquée par l’enseignant ; se déplacer uniquement en passant sur des plaques triangles, ou encore longer des objets disposés en cercles ou carrés…).

Manipuler et reconnaître des formes et assemblages plus complexes 

Les enfants jouent avec des jeux de constructions, librement, en se laissant porter par leur imagination, mais également de manière plus guidée : ils apprennent alors à construire des assemblages simples puis de plus en plus complexes. Ils peuvent construire d'abord avec un modèle déjà existant d’abord (« essaie de faire la même construction que la mienne »), puis à partir d’une photo. Ils apprennent ensuite à construire avec des  fiches de constructions simples, qu’ils savent suivre en grande section, seuls ou à plusieurs. 

Les puzzles, tangrams et jeux de pavage (avec du matériel scolaire mais aussi des pailles, des bandes de papier, des cure-dents…) leur permettent parallèlement d’apprendre à reproduire un assemblage de formes « à plat ». Les élèves de petite section réalisent  d’abord des encastrements puis des puzzles jusqu’à 10 pièces environ, les élèves de moyenne section des puzzles pouvant aller jusqu’à 24 pièces, suivant la difficulté de la découpe et du dessin bien sûr, et en grande section jusqu’à 36 pièces… ou bien plus s’ils coopèrent.

Les jeux de construction développent l’imaginaire et contribuent à poser les bases de ce qui deviendra la géométrie à l’école élémentaire. Encouragez votre enfant à vous montrer ses constructions et construisez avec lui ! Si vous le souhaitez, vous pouvez vous procurer un jeu de construction en bois pour les plus petits (cubes et autres formes géométriques), mais également d’autres jeux de constructions adaptés à la fois  à l’âge de votre enfant et à vos envies (jeux de type Clipos,  Kaplas Lego Duplo Technico …). Beaucoup d’enfants apprécient de faire des puzzles à plusieurs: lancez-vous ! 

A l’école, il utilise des jeux de constructions « scolaires » et des jeux plus « grand public »  mais peut-être aussi des brochettes, pailles ou bandes de papier... 

Explorer des grandeurs

Les élèves sont amenés progressivement à comparer des grandeurs, c’est-à-dire des longueurs (« la taille »), des masses (« combien ça pèse») et des contenances (« combien on peut mettre dedans »), sans toutefois apprendre à mesurer en centimètres ou kilogrammes.  

"Du plus petit au plus grand"


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie