Questions de parents

Toutes les réponses aux questions que vous nous avez posées.

Question posée par Antonin le 26/09/17

BONJOUR QUELLES SONT LES PROBLEMATIQUES SPECIFIQUES DE L'INSULARITE

3ème

Réponse de Marc, Professeur d'Histoire-Géographie

Bonjour,

L'insularité en 3e est abordée dans l'étude des territoires ultramarins. La notion implique un discontinuité entre terre et mer, elle est pour les territoires ultra-marins effective en raison de son éloignement de la métropole et de sa faible insertion économique avec les territoires voisins, elle implique aussi une plus ou moins grande influence marine: milieux naturels et activités humaines liés à la mer. Dans ce thème, l'insularité n'est pas étudiée de manière isolée, elle est associé à d'autres questions liées à la spécificité des territoires ultra-marins : aménagements,  développement de territoires étroits, tropicalité, milieux fragilisées  par les activités humaines, prévalence des risques majeurs, difficultés de développement économique et social, éloignement, forte dépendance de la métropole...

Cette notion n'est donc pas abordé de manière isolée mais en concomitance avec les autres caractères des territoires ultramarins. N'hésitez pas à regarder les problématiques (avantages et défis) liées aux territoires ultramarins. 

Question posée par Céline le 18/09/17

Bonjour, Ma fille vient d'avoir 6 ans cet été et d'entrer en CP et sait déjà lire depuis 1 an environ. Comment l'accompagner au mieux ? Merci.

Réponse de Clémence, Professeur des écoles

Bonjour,

En début de CP, les professeurs ont l’habitude d’accueillir des enfants de niveaux très éclectiques. Certains ne connaissent pas encore toutes les lettres; d’autres déchiffrent et quelques enfants savent parfaitement lire. En CP, les enfants apprennent aussi à orthographier les phonèmes (sons), c’est même une grande partie du travail. Le professeur de votre fille saura sans doute occuper votre fille pendant les activités de déchiffrage en lui proposant des exercices de lecture supplémentaires. Si en octobre, vous pensez que votre fille s’ennuie et se désintéresse de l’école, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec son professeur afin d’en discuter avec lui. Enfin, profitez de cette année qui sera facile pour votre fille, elle aura encore du temps pour jouer, lire, etc… Quelle chance!

Bonne soirée.

Clémence

Question posée par Ludivine le 16/09/17

Bonsoir, Je voulais connaître votre avis. Mon fils de 2 ans et demi vient d'intégrer la petite section de maternelle. Sa classe comporte des petites sections et des moyens. La première semaine il a été possible d'accompagner les enfants jusqu'à leur classe. Mais des ce lundi, la directrice nous a informé que pour soit disant faciliter la séparation nous n'étions plus les bienvenus dans l'ecole. Ainsi nous laissons les enfants à la grille et ils sont emmenés de gré ou de force par une atsem. Je trouve ce procédé violent de plus nous n'avons aucun contact direct avec le professeur. Pour ma part, mon fils va à la cantine puis au périscolaire du coup impossible d'avoir des informations. Qu'en pensez vous? Mme Derobert

Cycle 1

Réponse de Johanna, Professeur(e) des écoles

Bonjour Madame,

De manière générale l'accueil des petits se fait effectivement dans les classes, et il s'agit souvent d'un moment difficile les premières semaines, même quand il a lieu en classe. Il peut donc paraître un peu brutal de se séparer devant les grilles de l'école, je comprends que cela vous embête.

Mon premier conseil serait de prendre rdv avec la directrice ou l'enseignant de votre enfant, pour en parler de façon posée, en lui expliquant que cela vous interpelle. L'équipe a certainement une bonne raison pour avoir choisi cette organisation: peut-être ont-ils rencontré des problèmes au moment de l'accueil (par exemple des conflits entre parents, des enfants à besoins particuliers, des parents qui restent vraiment trop longtemps dans les classes, une configuration particulière des locaux)? Cela a-t-il toujours été comme ça dans cette école ou est-ce transitoire? Je vous conseille également de prendre contact avec les élus des parents d'élèves.

Cependant, si l'organisation reste ainsi, essayez de la rendre la moins stressante possible pour votre enfant. Evitez de lui montrer que vous êtes vous même angoissée ou fâchée de cette organisation, sinon vous transmettrez ces émotions à votre enfant. Parlez lui en pour le rassurer, avec le sourire et très sereinement:  "On va marcher ensemble jusqu'au portail de l'école, et après tu iras dans ta classe avec .... (le prénom de son ASEM) pour rejoindre ta maîtresse". Vous pouvez également trouver un petit rituel d'au revoir à répéter chaque matin devant le portail (chanter une petite chanson, faire un "dernier gros câlin", faire 3 bisous...). N'oubliez pas non plus de lui redire s'il reste à la cantine et au goûter, et qui précisément viendra le chercher (vous, son papa, sa nounou...)

Quant à la communication avec l'enseignant, il y a sûrement des outils de liaison en place dans l'école (un cahier ou une pochette de liaison); vous pouvez également demander un rdv avec lui (par l'intermédiaire du cahier de liaison ou par téléphone).

Question posée par valerie le 07/08/17

faute de frappe: Le général de Gaulle

3ème

Réponse de Angélique, Co fondatrice des Clefs de l'Ecole Professeur de français

C'est corrigé. Merci !! 

Question posée par Béa le 30/06/17

d'après la loi d'Ohm, on constate plutôt que pour une même tension, si la valeur de la résistance diminue, l'intensité augmente.; tandis que la tension diminue quand la valeur de la valeur de la résistance diminue. (relation de proportionnalité).

4ème

Réponse de Séverine, Professeur de Sciences Physiques

bonjour, 

La formulation était erronée effectivement, merci. Nous voulions montrer que la tension changeait avec la valeur de la résistance. C'est corrigé.