Remonter

Mathématiques

Les Opérations au CE1

Au CE1, votre enfant va découvrir la multiplication.

La découverte de la multiplication :

Il est important qu’il en comprenne le sens avant la technique.

La multiplication est une addition réitérée (répétée), c’est à dire que l’on s’en sert lorsqu’il faut additionner plusieurs fois le même nombre.

Par exemple : Maman achète 6 boites de 3 œufs, elle achète 3 + 3 + 3 + 3 + 3 + 3  œufs soit 3 fois 6 œufs. Le signe fois peut aussi se dire « répété »… 3 répété 6 fois = 18 œufs.

Avant d’apprendre les tables de multiplication par cœur, votre enfant va passer du temps à lire des petits énoncés de problème (comme ci-dessus) et aura juste à écrire l’opération qui lui permettra de trouver la solution. 

Ensuite, il devra apprendre les tables de multiplication par 2, 3, 4 et 5.

Pour chaque table, essayer de trouver avec votre enfant des moyens mémo-techniques pour qu’il les mémorise rapidement. Par exemple, la table de 2, ce sont les doubles (qu’il connaît déjà) et tous les résultats (appelés aussi produits) sont des nombres pairs.

La table de 4, c’est le double de la table de 2 car 4 est le double de 2.
La table de 5 : tous les produits se terminent soit par 0, soit par 5.

Il est très important qu’en fin de CE1, votre enfant connaisse par cœur ses tables, c’est-à-dire qu’il connaisse les produits dans le désordre.

Table de multiplication

Enfin, votre enfant apprend à poser une multiplication en colonne. Tout comme en CP, je recommande l’utilisation des couleurs afin de poser les unités sous les unités, les dizaines sous les dizaines, etc… 

Voici un modèle de technique opératoire de la multiplication en colonne :

La multiplication

Je dois d’abord multiplier les unités par 5. 3 × 5 = 15.
Je n’ai pas le droit de poser plus de 9 unités dans la colonne des unités. 
15 = 10 + 5. 
Je vais donc transformer 10 unités en une dizaine et garder 5 unités dans la colonne des unités.

La multiplication suite

Le « 1 » ajouté dans la colonne des dizaines est une retenue.

Je m’occupe ensuite de multiplier les 3 dizaines par 5.
2 × 5 = 10 et j’ajoute une dizaine (la retenue), j’obtiens donc 11. 
Je procède à nouveau à un échange et transforme 10 dizaines en 1 centaine, je garde 1 dizaine dans le résultat de la colonne des dizaines.

Multiplication 3

Enfin, je m’occupe de la colonne des centaines. 1 × 5 = 5 et j’ajoute une centaine (la retenue), cela fait 6.

Fin de la technique de la mutiplication

La soustraction 

On utilise la soustraction dans deux cas :

On calcule ainsi une diminution, le résultat s’appelle un reste.

Par exemple: au début de la récréation, Paul avait 16 billes, il en a perdu 5. 
Combien lui en reste-t’il ?
16 – 5 = 11 Il lui reste 11 billes.

Par exemple: dans la classe de CE1A, il y a 26 élèves, dans la classe de CE1B, il y a 32 élèves.
32 – 26 = 6 
Il y a 6 élèves de moins en CE1A

Zoom sur la soustraction à retenue 

Il existe deux méthodes pour trouver le résultat d’une soustraction posée en colonne.  

La méthode dite de « l’écart » ou de la « balance », très souvent utilisée par les professeurs. 

Soustraction par "cassage"

Si j’ajoute une dizaine aux 2 unités du nombre 342, je ne dois pas faire de jaloux et ajouter aussi une dizaine au nombre 225. 

La soustraction au CE1

Le +10 est égal au +1 car +1 dizaine = +10 unités. 

la méthode du « cassage »

Méthode peu utilisée par les professeurs mais la plus intuitive lorsque votre enfant a appris la numération grâce au tableau de numération.

Soustraction par "cassage"

Dans la colonne des unités, l’on ne peut pas retirer 5 de 2. L’on va donc procéder à un échange et prélever une dizaine (première ligne dans la colonne bleue), la casser pour la transformer en 10 unités et ajouter ces 10 unités (première ligne dans la colonne rouge).

Les_clefs_de_lecole_La soustraction_suite

L’approche de la division


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie