Remonter

Français

La Grammaire au CE2

Pourquoi l’étude de la grammaire occupe-t-elle tant de place dans le programme du français au primaire et au collège ? Et d’abord, à quoi ça sert la grammaire ?

A quoi ça sert la grammaire ?

La langue française, à la différence de l’espagnol et parfois de l’anglais, n’est pas une langue « transparente » : les accords ne s’entendent pas toujours à l’oral ; qu’il s’agisse des accords dans le groupe nominal (l’adjectif avec son nom) ou de l’accord du verbe avec son sujet.

D’autre part, il existe dans notre langue de nombreux homophones grammaticaux : on/ont, a/à, et/est, ses/ces/c’est…

Ainsi, pour savoir sur quels mots et dans quelles conditions les règles d’accord s’appliquent, l’élève a besoin de connaître la nature et la fonction de chacun de ces mots.

L'arbre de la logique

Maîtriser la grammaire, et donc l’orthographe, permet de se faire comprendre, à l’oral comme à l’écrit, et de comprendre les autres.

Si un élève écrit : « Ses Sacha qui et arriver premier et qui fais la fête », on peut parier que le lecteur de cette phrase aura du mal à comprendre : « C’est Sacha qui est arrivé premier et qui fait la fête ».

C’est à la bonne orthographe des homophones grammaticaux (ses/c’est, et/est) et des terminaisons des verbes (é/er, fais/fait) que l’on peut évaluer si l’élève a su les identifier grammaticalement. 

Savoir orthographier les bons mots nécessite de connaître et reconnaître leur nature.

Il est donc très important que vous fassiez passer le message suivant à vos enfants : on n’apprend pas la grammaire « pour la grammaire », mais pour maîtriser l’orthographe, la lecture et la compréhension. Savoir reconnaître les natures et les fonctions des mots permet d’être plus à l’aise pour comprendre un texte, et pour se faire comprendre, à l’écrit comme à l’oral.

Et c'est quoi la grammaire ?

La phrase

En CE2, les élèves savent transformer une phrase affirmative en phrase négative et vice versa ; ils savent également les transformer en phrase interrogative et ils savent identifier un verbe conjugué dans une phrase simple et donner son infinitif. 

Les classes de mots = la nature des mots

Au cours du cycle, les élèves apprennent à reconnaître progressivement de plus en plus de natures de mots :

Compétences CE2 CM1 CM2
Reconnaître la nature des mots
  • le verbe,
  • le nom (propre et commun),
  • le pronom personnel (sujet),
  • l’adjectif qualificatif,
  • les articles,
  • les déterminants possessifs.
  • les déterminants démonstratifs et interrogatifs,
  • tous les pronoms personnels (sauf « y » et « en »),
  • les pronoms relatifs « qui » et « que »,
  • certains adverbes (de temps, lieu et de manière),
  • les négations.
  • les pronoms possessifs, démonstratifs, interrogatifs et relatifs,
  • les prépositions indiquant le lieu et le temps,
  • les mots de liaison (conjonctions de coordination, adverbes ou locutions adverbiales exprimant le temps, le lieu, la cause et la conséquence).

Les fonctions 

Dès le CE2, il est important d’expliquer aux élèves la différence entre une classe grammaticale (ou nature de mot) et une fonction.

La classe grammaticale détermine l’identité d’un mot tandis que sa fonction indique son rôle dans la phrase. C’est la différence entre qui vous êtes et ce que vous faites.

Un nom aura toujours la même nature mais des fonctions différentes selon les phrases.

Exemple 

- L'enfant mange un gâteau
Nature de gâteau: nom commun
Fonction de gâteau: complément d'objet direct du verbe manger
Le gâteau d’anniversaire est très réussi !
Nature de gâteau: nom commun  
Fonction de gâteau: sujet du verbe être 

Au CE2, les élèves connaissent aussi la distinction entre les compléments du verbe (compléments de l’objet, compléments circonstanciels) et les compléments du nom.

Les principales fonctions qu’ils doivent reconnaître sont réparties progressivement tout au long du cycle :

Compétences CE2 CM1 CM2
Reconnaître les fonctions
  • le verbe,
  • le sujet (qu’il soit nom, groupe nominal ou pronom personnel),
  • le Complément d’Objet Direct,
  • le Complément d’Objet Indirect et
  • le complément du nom.
  • l’adjectif qualificatif (attribut du sujet ou épithète)
  • les compléments circonstanciels de lieu et de temps.
  • compléments essentiels (complément d’objet)
  • compléments circonstanciels (non essentiels).
Analyser les fonctions à l’intérieur du groupe nominal
  • le nom : il est le noyau du groupe nominal
  • le déterminant (article ou déterminant possessif) : il détermine le nom
  • l’adjectif qualificatif : il qualifie le nom qu’il accompagne
  • le complément du nom : il complète le nom noyau
   

Par ailleurs, dès le CE2, les élèves savent que l’on peut enrichir un nom à l’aide d’un adjectif qualificatif ou d’un complément du nom. Ces deux possibilités sont équivalentes et peuvent se substituer l’une à l’autre.

Exemple : le rêve nocturne (adjectif) / le rêve de la nuit (complément du nom).

Le verbe

Au CE2, les élèves sont capables de repérer si une action est passée, présente ou future et ils se contentent d’apprendre la conjugaison de trois temps simples de l’indicatif (présent, futur, imparfait).

Compétences CE2 CM1 CM2
Temps à apprendre
  • présent,
  • futur,
  • imparfait
  • passé simple
  • passé composé
  • impératif
  • futur antérieur,
  • plus-que-parfait,
  • conditionnel présent,
  • participe présent et participe passé
Conjugaison à maîtriser
  • verbes des premier et deuxième groupes,
  • certains verbes irréguliers  fréquemment utilisés (en plus d’être et avoir) : aller, dire, faire, pouvoir, partir, prendre, venir, voir, vouloir.
Les verbes des trois groupes Les verbes des trois groupes

Ces conjugaisons sont à connaître par cœur (ce n’est pas une partie de plaisir mais c’est indispensable !) et à réviser constamment, afin d’aider les élèves à maîtriser les irrégularités et autres « cas particuliers » de chaque temps et chaque type de verbe. 

Ainsi, lorsque les élèves de CE2 apprennent la conjugaison du présent des verbes du premier groupe, il faut leur apprendre à repérer les particularités de verbes tels que ceux en « cer » au présent (comme balancer : nous balançons) ou les verbes en « ier » (comme oublier: il oublie), etc…

Plus vite les élèves seront entraînés à les repérer, moins ils commettront d’erreur. 

Les manuels de français sont en général très complets de ce point de vue.

Les accords


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie