Remonter

Français

La lecture au CP

Un des enjeux majeurs de la classe de CP est évidemment l’apprentissage de la lecture. 

Vous trouverez ici la progression proposée par l'Education Nationale pour la lecture au CP. N'hésitez pas à lire aussi le Bulletin Officiel pour avoir un aperçu du programme avant "traduction". 

Lire et comprendre ce que je lis 

Lire, ce n’est pas simplement savoir déchiffrer (c’est à dire  comprendre que B et A se lit BA) ; lire, c’est surtout comprendre pour réinvestir. Par exemple, je lis une recette et je comprends ce que je lis pour la réaliser, je lis un article de journal pour comprendre ce que tente de m’expliquer un journaliste. L’objectif de la fin d’année de CP, c’est de comprendre ce que je lis.

Lire et comprendre

On sait aujourd’hui qu’on n’explique pas encore ce qui se passe dans la tête de quelqu’un qui apprend à lire. On sait aussi que cet apprentissage est en grande partie facilité par l'environnement de l'enfant:

Lisez à vos enfants

Un tout premier conseil donc pour mettre votre enfant dans un contexte favorable 

Lisez vous-mêmes devant vos enfants ! Lisez des histoires à vos enfants !  Et jouez à lire et à écrire avec lui dès le plus jeune âge. Par exemple, dès l’âge de 4 ans, vous pouvez expliquer à vos enfants que les mots font des sons, que dans le mot « maman », on entend le son « mmmmm » au début du mot. 

En entrant au CP, si votre enfant a compris que les lettres ont un nom et peuvent faire plusieurs sons, l’apprentissage de la lecture se déroulera dans de très bonnes conditions.

Apprendre à lire est difficile. Essayez de vous mettre à la place de votre enfant qui apprend à lire: et si demain, on vous demandait d’apprendre à lire en chinois ? 

Pour que votre enfant se sente en confiance et progresse, il faut répéter, s’entraîner, reprendre souvent. Au début de l’année, votre enfant lit tellement lentement que le sens peut se perdre. Pourtant, votre enfant est prêt à apprendre à lire. Efforcez vous à lire avec lui tous les soirs. Si vous sentez qu’il se décourage, proposez lui une lecture à deux voies : vous lisez un mot ou une ligne et il lit le mot ou la ligne suivante.

Le professeur de CP de votre enfant devra composer avec un groupe d’enfants qui sera sans doute déjà lire, un groupe qui aura compris le principe de déchiffrage de la lecture et un groupe qui aura encore tout à apprendre. 

L’enjeu pour lui sera de gérer ces différences de rythme. Si votre enfant ne sait pas du tout lire en arrivant au CP, il est dans la norme, il aura tout le premier trimestre pour apprendre à déchiffrer, autrement dit à comprendre que B et A se lit BA, il pourra investir ce déchiffrage au second trimestre et apprendre tous les sons complexes et, en fin d’année, vous verrez qu’il saura déchiffrer des textes courts, voire des petits livres. Si votre enfant a encore quelques difficultés pour lire en fin de CP, il pourra approfondir ses apprentissage au cours du CE1 qui est la dernière classe du cycle 2. Pas d’inquiétude ! 

Pour apprendre à lire à sa classe, l’enseignant a sa méthode et choisit ou non un support (un livre en général). Toutes les méthodes ont le même objectif: permettre l'apprentissage de la lecture et faire de chaque enfant un futur lecteur expert. Néanmoins, ces méthodes revendiquent des différences dans le moyen d'y parvenir.

Les trois principales méthodes de lecture.

La méthode mixte, appelée également « méthode semi-globale »

 Dans les faits, elle est aujourd'hui pratiquement la seule utilisée depuis 30 ans en France. 

Cette méthode tente de combiner les avantages de la méthode syllabique et de la méthode globale. Elle privilégie une entrée dans l’écrit par le «sens», c’est à dire qu’en faisant apprendre à lire par coeur des mots-outils comme « dans », « est », « et », etc… dès le début de l’année, l’enfant pourra lire rapidement des phrase qui ont plus de sens que « papa fume la pipe ».

En pratique, elle commence généralement par faire apprendre par cœur un certain nombre de mots, tels que des articles (un, des, les…) et des mots invariables fréquents (dans, avec, toujours, etc…)  pour poursuivre en se combinant avec une analyse syllabique ou phonétique. Les manuels parlent d’imprégnation, de connaissance par cœur, ouvrant la voie à la compréhension.

Quelques manuels de méthode mixte ou semi globale :

Cette méthode convient tout à fait à un enfant qui, en début d’année de CP, a compris le principe alphabétique (B-A = BA).

Pour des enfants qui ne connaissent pas les lettres et les sons qui leur correspondent, cette méthode ne leur permettra pas de « décoller » rapidement en lecture, il faudra être patient avant de les voir déchiffrer une phrase.

La méthode analytique ou « globale »

La lecture se fait par la reconnaissance d’un mot, ou plutôt d'une phrase, en entier, type de méthode comparable à l'apprentissage de langues comme le chinois. Cette méthode de lecture est vivement critiquée et certains l’accusent d’être la cause de la dyslexie de nombreux enfants, toutefois aucune étude scientifique n’a pu certifier ces faits. Cette méthode se base sur la mémoire visuelle et l’attention. L’apprentissage du code passe au second plan. Pour cette raison elle peut s’avérer trop intense et saturer les enfants.

La méthode globale est très peu utilisée dans sa forme pure. Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas et faites confiance à l’enseignante de votre enfant qui saura ajouter un peu de méthode syllabique pour des enfants qui ont une mémoire principalement auditive et qui ont du mal à mémoriser visuellement des mots entiers. Si vraiment vous vous rendez compte qu’à Noël votre enfant n’a pas du tout démarré en lecture, proposez-lui une méthode syllabique complémentaire à la maison (voir paragraphe ci-dessous).

Le manuel de lecture « Objectif Lire » s’inspire de cette méthode.

La méthode syllabique ou synthétique

Elle part de la lettre-son, de la correspondance graphème-phonème, pour aller vers la syllabe, puis vers le mot, puis vers la phrase.

lecture CP.

Autrement dit : l’enfant va d’abord prendre conscience que chaque lettre de l’alphabet a un nom et un son (la lettre B s’appelle « bé » et sonne «b»), puis il va associer une consonne et une voyelle pour lire une syllabe, puis plusieurs syllabes entre elles pour lire un mot et enfin, associer des mots pour lire une phrase. Tout au long de l’année de CP, l’enfant découvrira que chaque lettre n’a qu’un seul nom mais peut avoir plusieurs sons.

Pour certains enfants, ces associations ne prennent pas « sens », il faut une pratique fréquente, donc un peu lassante et mécanique, ce qui peut rebuter certains élèves. C'est d'ailleurs l'un des reproches faits à cette démarche de décodage - encodage : c'est ennuyeux.

En termes simples, la méthode synthétique et les démarches qui l'exploitent paraissent, aux yeux de certains, très (trop) artificielles.

C'est artificiel, mais c'est aussi ce qui en fait la force. Car lorsque votre enfant aura compris que B et A, cela se lit « BA », qu’en assemblant les bruits des lettres ensemble il peut lire des mot tout seul, il aura compris le mécanisme et le réutilisera pour lire tous les mots. La langue pourra être écrite ou lue avec un minimum d'erreurs possibles. Autrement dit, cette méthode assure un bon niveau de lecture et d’orthographe, y compris chez les élèves les plus fragiles face à la langue, dans un temps assez court, entre 6 mois et deux ans.

Il va sans dire que la méthode synthétique impose d'être associée à une découverte de textes de la littérature de jeunesse de la langue française. L’objectif final est de permettre à l’enfant de lire des livres et de les comprendre. Certains manuels proposent des petits livres de lecture que l’enfant pourra déchiffrer et comprendre dès le début de l’année (dans la méthode Léo et Léa par exemple). 

Voici une liste non exhaustive de quelques manuels de lecture syllabique :

Idéalement, il faudrait commencer à travailler sur cette méthode dès la Grande Section de Maternelle.  Le Coffret des Alphas  est constituée d’un DVD, un album, des fichiers d’exercices, des jeux et des figurines. C’est une méthode très ludique pour motiver vos enfants avant l’entrée au CP. 

Méthode de lecture syllabique pour apprendre à lire  Ma méthode Pas à pas  Hatier

Borel Maisonny : Bien lire et aimer lire . La méthode Borel-Maisonny utilise le canal visuel. Son emploi est ultra simple, il s’agit d’associer un geste à un son. Ces gestes permettent de fixer rapidement la mémoire des formes graphiques 

Zoom sur les dictées muettes Montessori :


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie