Remonter

CM1

L’enseignement moral et civique au CM1

L'enseignement moral et civique a pour objectif de transmettre les valeurs de la République comme le précise le Bulletin Officiel (BO). 

La loi pour la refondation de l’Ecole du 8 juillet 2013 a défini un nouveau programme d’enseignement moral et civique, qui annule et remplace le programme de 2008 de la matière anciennement appelée « instruction civique et morale ».

C’est ce nouveau texte qui est dorénavant appliqué dans tous les niveaux de l’école, depuis septembre 2015 - et c'est de ce texte que sont tirées les citations de cette fiche. 

Comme c'était déjà le cas pour l'ancienne matière, l’enseignement moral et civique doit avoir un créneau horaire spécial et inscrit à l’emploi du temps (1 heure par semaine), et il ne doit pas se limiter à aborder les seules questions de la vie scolaire. 

Certes, l’élaboration des règles de vie dans la classe et l’école est un moment incontournable pour chaque début d’année. Mais le programme de cet enseignement est bien plus ambitieux : apprendre aux élèves à agir de façon civique et morale à l'école, et faire d'eux de futurs citoyens responsables et engagés dans la société.

Il n'est pas question d'imposer aux élèves des leçons de morale à l'ancienne ou des "modèles de comportement". 
L'enseignement moral et civique a pour but de développer leur esprit critique et leur conscience morale (le bien/le mal, le juste/l'injuste) grâce à l'acquisition d'une « culture morale et civique ».

visueleurope2

Cette culture est fondée sur des valeurs, des savoirs et des pratiques :

Les 4 composantes de l'enseignement moral et civique

Tout au long du cycle 3, l'enseignement moral et civique s'articule autour de quatre domaines:

La grande nouveauté de ce programme est l'introduction de l'éducation à la sensibilité, qui aide les élèves à disposer du vocabulaire adapté pour exprimer leur émotion, leur enthousiasme, leur indignation, etc.

Comment s’enseigne cette discipline au CM1 ?

Aucune progression officielle détaillant les contenus et les démarches à mettre en place, n’est prévue dans les nouveaux programmes : c’est aux professeurs du cycle 3 de chaque école de les organiser selon « les fonctions de la situation et des besoins ».

Il n’est donc pas possible de déterminer quelles compétences seront étudiées spécifiquement au CM1. Ces choix se font école par école, cycle 3 par cycle 3, depuis la rentrée 2016.

Pour pratiquer un tel enseignement, il n’est pas question de grands cours magistraux, ou de se contenter de fichiers de travail proposant des synthèses sous forme d'exercices à trous. 

Les élèves doivent être au cœur des activités, par le biais de cas pratiques, dans le cadre de « discussion, argumentation, projets communs, mises en scène, jeux de rôles, expression artistique, etc. ». 

visuel506

Ces situations concrètes peuvent être tirées de l’étude de textes littéraires (fables, récits ou romans présentant une problématique morale et qui justifient la mise en place d’un enseignement moral) ou d'oeuvres d'art.

Comme pour l’ensemble des matières du CM1, les programmes rappellent que l’enseignement moral et civique doit s’effectuer en lien avec les autres disciplines, notamment les programmes d’histoire, de géographie et de français.

Quant à l'évaluation, elle ne doit porter que sur les connaissances et les compétences mises en oeuvre dans des activités personnelles ou collectives et non sur le comportement des élèves.

Exemple de pratiques en classe de CM1 

Momo

qui peuvent être proposées à partir de la lecture du roman  Momo, petit prince des Bleuets  de Yaël Hassan (liste officielle du Ministère). 

Dans ce roman, les élèves découvrent un jeune garçon, fils d’immigré, extrêmement doué à l’école, en proie aux moqueries de la part de son entourage, y compris de ses aînés qui n’ont pu ou voulu continuer leur scolarité au-delà de seize ans.

Ce livre aborde de nombreuses questions relatives à l’école, l’envie d’aller à l’école, l’envie d’apprendre et de lire, les difficultés financières pour poursuivre ses études au-delà de seize ans, etc.

Il y est aussi question de dénigrement en raison du patronyme et d’une origine étrangère, de l’apparence physique, etc.

Autant de sujets qui permettent d’aborder avec les élèves les problématiques :

Voici quelques exemples de pratiques qui peuvent être proposées en classe et feront travailler les compétences suivantes :

1) Respecter autrui et accepter les différences (Sensibilité) :

2) Comprendre les notions de droits et de devoirs (Le droit et la règle) :

A partir de l'étude de la Convention Internationale des droits de l’enfant de l’UNICEF de 1989

3) Prendre part à une discussion ou un débat (se forger son propre jugement : penser par soi-même et avec les autres) 

Plusieurs débats peuvent être menés :
- sur le rôle de l’UNICEF et ses pouvoirs pour faire appliquer la Convention de nos jours, alors que de nombreux pays laissent les enfants de moins de treize ans travailler au lieu d’aller à l’école,
- sur la chance des enfants de France qui peuvent aller à l'école jusqu'à seize ans, etc..

4) S'engager dans la réalisation d'un projet collectif

Comment aider votre enfant à la maison ?


Vous devez être inscrit sur Les Clefs de l’Ecole
pour lire l’intégralité de la fiche pédagogique.

Je m'inscris gratuitement
Je m'identifie