Remonter

Interviews

Cécile Terouanne, directrice du département Hachette Romans/Livre de Poche Jeunesse

Le marché jeunesse se porte bien ! Au mois de juin dernier, les journaux ont beaucoup communiqué à la suite d'une enquête du Centre National du Livre (CNL) sur les habitudes de lecture des jeunes et cette bonne nouvelle : les petits Français aiment lire ! 

Alors nous avons été à la rencontre de Cécile Terouanne, directrice du département Hachette Romans/Livre de Poche Jeunesse pour essayer de comprendre un peu mieux le monde de la littérature jeunesse. Hachette qui représente plus de 20 % du marché ! 

Le marché jeunesse va-t-il vraiment bien ?

L'édition jeunesse en France est le deuxième segment du marché avec 622 millions d'euros de chiffres d'affaire et 80 millions d’exemplaires vendus. Pour comparatif, le marché du livre en France (physique et numérique) pèse 4 milliards d'euros pour 363 millions d’exemplaires vendus. C'est presque 1 livre sur 4 qui est acheté/lu par des jeunes. Et pour les ados, la fiction et les romans représentent près de 40% de leurs achats livres. 

Segmentation du livre jeunesse

Fin décembre 2015 (source GFK)
  

Alors, oui, le marché jeunesse se porte toujours bienLes enfants lisent. 

Les jeunes et la lecture

C'est quoi un enfant lecteur? 

On considère qu'un enfant est un gros lecteur à partir d'un livre par mois, soit 10-12 livres par an. 

Les 7-11 ans sont des lecteurs. Ils lisent pour leur plaisir ! 

A partir de 11 ans et jusqu'au Bac, les enfants sont des lecteurs scolaires. Ils doivent lire. 

Et chez les jeunes adultes, c'est le trou noir ! 

La littérature jeunesse permet de maintenir une offre alléchante pour les ados et les jeunes adultes.  

Quels sont d'ailleurs les "thèmes" qui marchent bien en ce moment avec ces ados ? 

La vague réaliste et sentimentale, avec notamment la promotion de la diversité, est très à la mode encore. 

La vague de la dystopie (c'est une contre-utopie, un monde imaginaire qui vire au cauchemar. Le meilleur des mondes de Huxley est fondateur du genre ndlr) reste présente avec le relais des romans d'anticipation. 
  

U4

Il y a aussi des initiatives, avec des auteurs français notamment, d'écritures à 4 mains, comme la série U4. 4 livres par 4 plumes différentes. Ce sont des romans à destination des ados de 12-13 ans, marché dominé d'habitude par les auteurs anglo-saxons.

Les romans d'aventure et les romans d'humour marchent toujours très bien comme par exemple Mamie gangster de David Williams, un maître du genre. 

Girl online

Depuis le succès retentissant de Nos étoiles contraires (le roman, comme le film), la « sick litt » ou littérature « de malades » a le vent en poupe aussi.   

A ce marché est venu se greffer le phénomène des Youtubeurs il y a environ un an. C'est un phénomène anglo-saxon très "fort". Pour vous donner un exemple, Zoella est une youtubeuse qui a plus de 11 millions d'abonnés et son livre Girl online est un best seller. 

Timide

 
  

Alors, évidemment, chez Hachette, nous sommes à l'affût de ces jeunes "stars" du net. Nous sommes également en permanence à l'affût de nouveaux talents sur des plateformes comme "Wattpad" (site d’accès libre où des auteurs inconnus encore peuvent écrire et partager gratuitement récits, poèmes, romans...). C'est là qu'Anna Todd, l'auteure de la saga "After", s'est fait connaître. Nous venons d'ailleurs de signer un auteur "déniché" sur Wattpad : Sarah Morant. C'est un vrai coup de coeur pour nous. Elle avait 17 ans au moment de la rédaction de son roman Timide, une histoire d'amour réaliste. 
   

C'est une vraie révolution dans le monde de l'édition ? 

Oui et non. Oui, parce que des millions de gens y postent des millions de textes ! Nous avons d'ailleurs créé un tamis pour essayer de repérer les auteurs prometteurs. Et non, parce que c'est un peu la version moderne de la publication en feuilleton du XIXème siècle avec les mêmes défauts (répétions, manque de construction...) et les mêmes qualités (rythme, suspens...). 

Il y a un autre phénomène qui favorise l'édition jeunesse, c'est la "novélisation".

C'est un roman adapté d'un film, comme par exemple les livres tirés du film Violetta. 

C'est aussi parfois la redécouverte de romans, comme Les Malheurs de Sophiegrâce au film, ou la réécriture de ces romans pour correspondre au film. 

Alors, il y a évidemment parfois des choses maladroites mais c'est très porteur. 

Les versions abrégées des romans sont un sujet sensible pour les enseignants. Il y a les pour et les contre... Que pouvez-nous dire ces versions abrégées? 

Il est compliqué de faire lire Les 3 mousquetaires de Dumas en version intégrale aujourd'hui. L'Education Nationale, bien consciente de l'enjeu important qu'est la lecture des Classiques, cautionne donc ces versions abrégées. 

Chez Hachette, nous faisons très attention. Ce ne sont pas des réécritures comme parfois chez d'autres éditeurs. Nous faisons des coupes (des ellipses temporelles, des descriptions...). Il s'agit de rendre le texte plus accessible, pas de le dénaturer. 

Et le numérique ? 

Pour chacun de nos livres, nous proposons un format d'édition numérique. C'est pour l'instant un marché faible, 3% des ventes, mais la part du livre jeunesse est de 8% de l'édition globale numérique. La pratique de la lecture reste donc sur le papier en France, mais affaire à suivre... 

Cécile Terouanne ©Olivier Dion77

 
Cécile TEROUANNE 
@Olivier Dion

Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm), Cécile Térouanne a d’abord effectué un premier stage au service des manuscrits chez Actes Sud, parallèlement à des travaux de traduction du russe. Après avoir participé au lancement d’Actes Sud Junior, et après une brève escale chez Bordas, elle a travaillé six ans chez Flammarion/Castor Poche où elle a contribué à la création de la collection Tribal. Recrutée en 2004 pour créer le poste de directeur éditorial du Livre de Poche Jeunesse, elle a parallèlement développé le catalogue des grands formats. Elle dirige depuis 2011 le département Hachette Romans/Livre de Poche Jeunesse.

 Merci Cécile ! 

Les coups de coeur de l'équipe des Clefs de l'école dans les nouveautés Hachette Romans

1001 nuits

Les mille et une nuits de Jacques Cassabois. Cette très belle réécriture est tout à la fois un livre de contes (et quel bonheur de se faire raconter des histoires) et un livre incroyablement actuel qui prône la force de la culture et de l'éducation face à la barbarie. Sortie le 17 août. A partir de 11 ans. 5,90 €. Livre aussi en lien avec le programme de français au cycle 3 et en particulier avec la 6ème.

Bleu Blanc Sang de Bertrand Puard. L'auteur qui a tenu nos ados (et nous) en haleine dans sa série Les effacés récidive dans ce triptyque. La lecture du tome 1 tient toutes ses promesses : suspens, histoire, politique... Un roman prenant. Sortie prévue le 12 octobre. A partir de 14 ans. 16,90 €. 

Et puis la sortie du film "Middle School" est peut-être l'occasion de re-découvrir la série pleine d'humour de James Patterson qui commence avec La 6ème, la pire année de ma vie. A partir du CM2. 11,90 €. 

Bonnes lectures à tous ! 

Plus d'Interviews